Un communiqué diffusé le 2 avril 2013 par la Société Française de Rhumatologie (SFR) attire l’attention du public sur de nombreuses études mettant en évidence l’augmentation du risque d’accident cardiovasculaire avec la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Notant que les AINS les moins à risque ne sont pas les plus prescrits, la SFR suggère un changement dans les pratiques des prescripteurs.

Feldene®, Voltarène®, Aspegic®… Médicaments courants et efficaces, les anti-inflammatoires sont aussi dangereux pour la santé.
Troubles cardiaques, risques d’ulcères, problèmes de reins, hépatites… Voici leurs vrais dangers et les symptômes qui doivent alerter.

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : Santé et Astuces