Nous sommes le Lundi 20 Novembre 2017

Comment traiter la transpiration excessive sous les aisselles?



La transpiration peut être considérée comme un processus normal au sein de notre organisme. Elle nous aide à maintenir notre température corporelle à 37º environ. Le fait de transpirer peut être dû à une augmentation soudaine de la température externe : cela peut arriver en cas de stress, en plein exercice physique, en étant nerveux, etc. Les situations sont multiples. Le corps a alors besoin de se refroidir.

Chaque personne est différente, que ce se soit en termes de caractéristiques physiques, de personnalité ou bien d’autres choses. La transpiration n’est bien évidemment pas une exception. Certaines personnes qui en souffrent peuvent la retrouver sous les aisselles ou alors dans d’autres zones du corps comme les mains, les pieds, etc.

Lorsqu’une personne présente une transpiration excessive sous les aisselles, on a tendance à la qualifier de personne peu hygiènique ou qui ne prend pas soin de sa personne. Cela peut provoquer beaucoup d’inconfort chez la personne qui en souffre, et encore plus parce qu’elle ne peut pas éviter cette situation. Et que dire alors lorsque des odeurs peu agréables apparaissent aussi ! La situation devient encore plus compliquée…

C’est donc pour cette raison qu’aujourd’hui nous allons parler de comment traiter cette transpiration excessive sous les aisselles. Il existe de nombreuses façon de le faire !

Les causes de la transpiration excessive (hyperhidrose)

Les causes ne sont pas encore totalement définies, mais :

>Il semble que ce soit lié à des facteurs génétiques.
>L’alimentation pourrait aussi avoir sa part de responsabilité.

Les causes possibles mentionnées ici concernent l’hyperhidrose primaire. En effet, l’hyperhidrose secondaire est produite par d’autres maladies ou des infections.

Les traitements

Il existe plusieurs options de traitement pour la transpiration excessive sous les aisselles. Dans un premier temps, on peut mentionner les sels d’aluminium. On utilise ce traitement sous forme de lotion. Le problème est que la plupart des gens ont tendance à ne pas tolérer cette méthode, ce qui provoque des irritations de la peau.

Une autre option serait d’appliquer de la toxine botulique, mieux connu sous le nom de Botox, au niveau des aisselles. En fait, cette toxine bloque l’action des glandes sudoripares. Elle doit bien évidemment être appliquée par un médecin. Le patient peut alors se sentir soulagé pendant 6 à 9 mois. Ensuite, de nouvelles applications sont nécessaires.

Il existe aussi des traitements chirurgicaux pour ce problème. On opte pour ce dernier seulement quand les autres traitements ont échoué.

Les moyens ou traitements naturels

Comme vous le savez, toute intervention médicale implique un certain nombre de risques. Essayez donc en premier des remèdes naturels. Si cela fonctionne, vous pourrez alors éviter les effets non désirables qu’il peut y avoir dans les autres traitements. En plus, vous réglerez le problème d’une façon simple et surtout très économique. N’hésitez plus !

Chez vous, tranquillement, vous pouvez préparer un anti-transpirant et un déodorant fait maison.

De quoi avez-vous besoin ?

*Bicarbonate de soude : ¼ de tasse
*Fécule de maïs : ¼ de tasse
*Huile vierge de noix de coco et non raffinée : 6 à 8 cuillères
*Une huile essentielle de votre choix

Comment procéder ?

Dans un premier temps, vous devez mélanger le bicarbonate de soude avec les fécules de maïs. Ajoutez l’huile et remuez bien, et placez ensuite ce mélange dans un récipient. Ajoutez quelques gouttes de l’huile essentielle de votre choix, et placez finalement la préparation au réfrigérateur pour qu’elle devienne solide. Voilà, c’est prêt !

Vous appliquez ensuite ce remède comme s’il s’agissait d’un anti-transpirant habituel.

Remarque : Attention, il ne faut pas appliquer ce produit après vous être épilé les aisselles, cela pourrait irriter votre peau.

Un talc anti-transpirant

Les ingrédients ici seront des fécules de maïs et l’huile essentielle de votre choix. Vous pouvez appliquer ce remède après le bain.

Souvenez-vous toujours que les remèdes naturels peuvent fonctionner chez certaines personnes et chez d’autres non. Tout dépend bien sûr de la gravité du trouble. En plus, d’autres facteurs peuvent s’ajouter à ce problème, comme des pathologies ou des maladies qui provoquent une transpiration excessive sous les aisselles.

Si les gênes continuent, vous devez toujours aller voir un spécialiste. Ne laissez pas passer le temps par honte, et ne vivez pas en étant complexé. Si cette situation vous affecte émotionnellement, vous ne pouvez pas la prendre à la légère ! Cherchez de l’aide : vous pouvez être sûr qu’il existe une solution pour votre cas spécifique.

Ne laissez pas l’excès de transpiration affecter votre vie en général, vos relations personnelles, vos relations de travail, vos études ou voire même votre confiance en vous.

Article paru le .. écrit par .. et validé par .. sur :

lien-sources

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : Corps