Nous sommes le Lundi 20 Novembre 2017

3 soins au karité à faire soi-même



Avant de faire votre popote, il faut toujours faire bouillir le pot dans lequel vous stockerez vos préparations et les ranger au frais. La durée de conservation n’excédant pas 3 mois, pensez à noter la date de péremption sur le fond du pot et à utiliser des spatules stériles pour puiser la ration nécessaire.

Masque pour cheveux

Ingrédients :
1 cuillère à soupe d’huile de germe de blé
1 cuillère à soupe d’huile d’avocat
1 jaune d’œuf
3 cuillères à soupe de beurre de karité.
Mélangez l’huile de germe de blé et l’huile d’avocat ; ajoutez le jaune d’œuf.
Au bain-marie, faites fondre le beurre de karité ; mélangez le tout et une fois la préparation homogène, retirez-la du feu.
Appliquez ce mélange tiédi au micro-onde, laissez le masque posé 30 minutes, vos cheveux enveloppés dans une serviette chaude. Faites un shampooing doux. Conservez le pot au frais, loin de la lumière et bien fermé.

Baume visage ultra-hydratant

Ingrédients :
1 cuillère à soupe d’huile d’amande douce
30 gouttes d’huile de coco
30 gouttes de beurre de karité
10 gouttes d’huile essentielle de géranium
10 gouttes d’ huile essentielle de palma rosa.
Faites fondre les huiles et le karité. Bien mélanger. Mettez le mélange dans un pot et ajouter les huiles essentielles quand la température est redescendue à moins 40 degrés, afin d’éviter qu’elles ne s’évaporent!
Conservez votre baume dans un pot stérile dans le bas du frigo, couvercle bien vissé.
Après l’avoir testé à deux reprises à distance de 24 h sur l’intérieur du poignet, appliquer le baume (en l’absence de réaction cutanée) le soir pour régénérer la peau qui sera douce comme de la soie au réveil.

Baume corps nourrissant

Ingrédients :
60 g de beurre de karité
20 g d’huile végétale de baobab
20 gr de cire de riz
4 cuillères à café de glycérine végétale
20 gouttes d’Huile essentielle de camomille romaine
7 gouttes de vitamine E naturelle.
Verser dans un saladier de bois le beurre de karité, l’huile végétale de baobab et la cire de riz puis faire fondre l’ensemble à feu doux au bain-marie. Une fois le mélange réduit en liquide, retirer la casserole du feu et attendre quelques minutes avant d’ajouter dans le saladier la glycérine végétale, l’huile essentielle de camomille et la vitamine E et de mélanger le tout au pilon. Verser rapidement la préparation encore liquide dans le pot, avant qu’elle ne durcisse.
A appliquer après la douche ou le bain en massages partant du pied vers le coeur.

A lire : 90 recettes de beauté bio à faire soi-même, éd. Vigot ; Secrets et rituels de beauté du monde entier, éd. Flammarion

L’allié des peaux matures et sensibles

En Afrique, on appelle l’arbre Karité « arbre aux mille vertus » ou encore « l’arbre sacré ». Il y pousse à l’état sauvage, sans fertilisants ni pesticides. Même sa fabrication est artisanale : l’amande de la noix de karité est réduite en pâte par pilonnage par les paysans africains puis bouillie pour en extraire une pâte grasse, longuement pétrie après refroidissement. On obtient alors un extrait végétal très riche en acides gras, en latex, en phytostérols et en vitamines A, D, E et F.
Selon la légende, la reine Néfertiti – voilà qui ne date pas d’hier ! – devait sa grande beauté à l’utilisation du beurre de karité. Une référence qui a incité de nombreuses marques de cosmétiques, bio ou pas, à le choisir comme actif phare ou en soutien d’un autre ingrédient. Depuis une dizaine d’années, le karité a le vent en poupe, et cela d’autant plus que son utilisation est multiple…

En crème, en baume, en « beurre »…
Lèvres gerçées, cheveux secs et fourchus, rides de déshydratation, peau de crocodile sur les jambes ou les mains ? Pour les peaux déshydratées ou sensibles, le mot d’ordre tient en trois syllabes : karité. Les peaux matures, qui tendent elles aussi vers une déshydratation inconfortable, en tireront aussi le meilleur bénéfice. En effet, sa richesse en acides gras insaponifiables (apaisants et anti-infectieux, nourrissants et régénérants) permet de maintenir l’élasticité de la peau grâce à une bonne hydratation et des actifs antioxydants et anti-inflammatoires.
Connu pour ses vertus apaisantes et réparatrices après une exposition au soleil, le karité est aussi, paradoxe oblige, une des meilleures protections qui soient contre le froid. En crème, en baume, en « beurre », cet actif bio par excellence a la courtoisie de rester à prix abordable. Et pourtant, chaque récolte d’amandes de karité rassemble 20 kg de fruits dont 5 kg d’amandes sèches et, au final… moins de 1 kg de beurre de karité ! Cerise sur le pot de crème, le karité se prête facilement aux recettes de beauté maison. A vos popotes !

Article paru sur :

lien-sources

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : A faire, Corps