Nous sommes le Mercredi 23 Aout 2017

sep: un nouveau traitement pour la remyélinisation



24 Avril 2013: La Clinique Mayo et Acorda Therapeutics ont annoncé aujourd’hui que le premier patient a été inscrit dans le premier essai clinique de rHIgM22, un anticorps de remyélinisation étudié pour le traitement de la sclérose en plaques (SEP). Il s’agit d’une phase 1 d’essais cliniques pour des personnes atteintes de SEP pour évaluer l’innocuité et la tolérabilité de rHIgM22

« Une stimulation de la remyélinisation représente une nouvelle et potentiellement importante avancée dans le traitement des personnes atteintes de SEP, et qui pourrait être complémentaire aux thérapies existantes. Dans les études précliniques, rHIgM22 a démontré sa capacité à stimuler la production de la nouvelle myéline et améliorer les fonctions nerveuses « .

Dans la SEP, le système immunitaire d’une personne détruit la myéline, une substance qui isole les nerfs et facilite la conduction de l’influx nerveux qui contrôlent la fonction neurologique comme le mouvement et la vision. Une détérioration progressive de la myéline provoque une déficience fonctionnelle chez les personnes atteintes de SEP. Actuellement, il n’existe aucun traitement approuvé qui stimulent la réparation ou la régénération de la myéline une fois qu’ielle a été endommagé.

« Cet anticorps de remyélinisation, en cas de succès dans les essais cliniques et approuvé, serait une nouvelle approche pour traiter les gens avec des déficits neurologiques chroniques de la sclérose en plaques ou d’autres conditions similaires », a déclaré Moses Rodriguez, neurologue spécialisé dans la sclérose en plaques à la Clinique Mayo, dont l’équipe a identifié rHIgM22. «Nous sommes ravis que cette découverte soit en cours d’évaluation chez les personnes atteintes de SEP afin de déterminer son potentiel thérapeutique. »

Article paru le Jeu 25 Avr 2013 sur :

lien-sources

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : SEP