Nous sommes le Lundi 18 Decembre 2017

Quels risques d’accidents cardiovasculaires liés à la prise prolongée de Voltarène® ?






L’augmentation des risques cardiovasculaires associé à la prise prolongée d’AINS fait ces dernières années l’objet de nombreuses études et recommandations. Utilisés à dose maximale sur de longues périodes, les AINS sont tous associés à une variation – plus ou moins importante – du risque d’accident cardiovasculaire (ACV).

Une méta-analyse publiée en 2011 soulignait ainsi un risque triple d’accident vasculaire cérébral pour des patients à terrain favorable prenant, sur le long terme, des doses très élevées d’ibuprofène… Dans la pratique, l’ibuprofène n’est que rarement utilisé de façon intensive dans des traitements « au long cours ». Le diclofénac (Voltarène®), en revanche, est l’AINS le plus prescrit au monde.

Quand bien même les risques d’ACV associés à la prise régulière de cette molécule apparaissent modérés, ils sont bien supérieurs à ceux liés à d’autres AINS bien moins prescrits. Cette très importante étude faisait ainsi apparaître que le risque de mortalité cardiovasculaire était quadruple dans le cas du diclofénac, comparé au naproxène.

« En fonction des données actuelles, le naproxène est l’AINS de choix pour un traitement au long cours chez un patient à risque cardiovasculaire, » souligne de fait la Société Française de Rhumatologie.

« Notre réaction fait suite à une étude publiée par PLoS Med en mars 2013 », nous explique le professeur Berenbaum, membre de la SFR. « Cette étude va très loin dans ses conclusions, suggérant même le retrait du diclofénac. L’Agence européenne des médicaments a également initié, en novembre, une réévaluation du rapport bénéfice/risque des médicaments à base de diclofénac, au vu des alternatives existantes. »

L’augmentation du risque d’ACV lors d’une prise régulière d’AINS chez les personnes présentant un terrain favorable reste modérée. « Mais nous avons une responsabilité vis à vis de nos prescripteurs et de nos patients », conclut le professeur.

Article paru le 2 avril 2013 écrit par La rédaction d’Allodocteurs.fr sur :

lien-sources

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : Corps, Importants