Nous sommes le Lundi 18 Decembre 2017

Apprendre à nourrir nos neurones


Les glucides complexes
Le cerveau a une activité énergétique très soutenue.
A lui seul, il utilise un tiers des calories que nous consommons dans une journée ! Le glucose est son carburant principal.
Ce glucose doit rester stable dans le sang, afin d’éviter les hypoglycémies, redoutables pour l’efficacité intellectuelle (chute du taux de sucre, avec fatigue et sensation de faim).
Pour cela, préférons les sucres complexes ( pain complet , céréales complètes ou semi complètes, légumes secs , pâtes , riz …), aux sucres rapides.

Glucides, fibres et protéines
Pendant les repas, on associe des fibres et des protéines aux sucres complexes.
Le petit déjeuner est essentiel pour mettre en route ses neurones : on opte pour les flocons d’avoine ou des tartines de pain complet avec des œufs et du jambon , un fruit frais ou pressé, un yaourt .
Le dîner permet au cerveau de récupérer : il doit obligatoirement comprendre une part de glucides complexes apportés par des céréales (pâtes, riz, semoule , quinoa, sarrasin…) ou des légumes secs ( lentilles , pois cassés, petits pois , pois chiches …), avec un peu de protéines ( jambon , œuf , poisson , viande blanche ).
En entrée, des crudités , une salade ou une soupe, et en dessert un fruit. Ce dîner léger est aussi idéal pour mieux dormir.

Remonter le taux de magnésium
Le nutriment essentiel pour faire face au stress , à l’ anxiété et au surmenage est sans conteste le magnésium .
Mais à la longue, nos réserves s’épuisent et une alimentation déséquilibrée n’arrive pas à reconstituer les stocks.
Résultat : les carences en magnésium sont très répandues, sources de fatigue , d’hyperexcitation, de déprime.
Le menu magnésium
Pour pallier le déficit en magnésium :
– on opte pour une eau minérale riche en magnésium (au moins 100 ml par litre), à raison d’un litre à un litre et demi par jour
– on privilégie les céréales complètes , les légumes secs et les légumes verts
– on mange des oléagineux ( noix , noisettes , amandes , pistaches , noix de cajou ou noix de pécan ) : par petites poignées ou en purée, au goûter , en apéritif , dans les desserts , les salades … Non, elles ne font pas grossir parce qu’elles apportent de « bonnes » calories qui prennent la place des mauvaises !
– on mange du poisson gras , des crustacés ou des coquillages trois fois par semaine
– on n’hésite pas à se complémenter, car les carences sont souvent trop importantes pour être comblées par l’alimentation seule. Pour cela, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien qui sauront vous indiquer le bon dosage de compléments alimentaires .
Pour le plaisir : un ou deux carrés de chocolat noir par jour !

Vitamines B, acides gras essentiels
Les vitamines du groupe B, en particulier les vitamines B1, B6, B9 et B12, jouent chacune un rôle important dans la synthèse des neurotransmetteurs et la transmission de l’ influx nerveux . Les déficits en vitamines B sont de plus en plus répandus.
On les comble en mangeant des crudités , des fruits , des céréales complètes , du foie , des œufs .

Huilez vos neurones grâce aux acides gras essentiels, en particulier les oméga-3.
Ils entretiennent la fluidité des membranes qui entourent les cellules (meilleure assimilation des nutriments et élimination des déchets).
Au niveau cérébral , la fluidité membranaire favorise les échanges entre les neurones .
Huiles de colza , de lin et poissons gras sont riches en oméga-3 !

Mettre les neurones au vert
Pour retrouver des neurones capables de bien fonctionner, mettons-les en veilleuse de temps en temps !
Apprenons à faire le vide mental en pratiquant un peu de méditation .
Si on n’y arrive pas tout seul, il faut s’inscrire à un cours de yoga , à des séances de relaxation ou de sophrologie .
On peut aussi se vider la tête en faisant des longueurs de natation ou des tours de footing en forêt ou dans un square ou encore en marchant.
On peut encore s’épanouir dans une activité manuelle ou artistique.

Moralité : Pour être au top, prenons enfin du bon temps plutôt que de nous presser sans cesse le citron !

A lire :  »Le Guide familial des aliments soigneurs », Dr Jean-Paul Curtay, Dr Rose Razafimbelo, éd. Albin Michel

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : A faire, Corps, Importants