Nous sommes le Mercredi 23 Aout 2017

Oubliez les médicaments pour les enfants en bas âge : privilégier les gestes de bases

Quels sont les réflexes à avoir pour les protéger des méchants microbes qui envahissent les crèches, halte-garderie… ?

Quelles sont les mauvaises habitudes à oublier si votre bambin tousse ?

Les gestes de base à réapprendre

L’Afssaps informe que «Aucun traitement d’aucune autre nature n’a fait la preuve de son efficacité.» Rassurant hein ?!  Donc, il vaut mieux

Désencombrer le nez de votre petit-d’homme avec du sérum physiologique plusieurs fois par jour : c’est LE bon geste à faire… Tant pis pour celles et ceux qui, comme moi, depuis la naissance n’arrivent pas à faire passer le sérum d’une narine à l’autre… !!

Il faut  également éviter la déshydratation et les faire boire régulièrement. La température de la chambre ne doit pas être trop élevée : pas plus de 19-20 degrés ;

Ne pas fumer dans son environnement ;

Penser à l’installer en position légèrement assise quand il dort ;

Ne pas donner de miel pour adoucir la gorge aux enfants de moins d’un an…

L’Afssaps met en garde également « contre l’utilisation pour les plus petits de sirops destinés aux grands » : vérifier la notice et l’âge pour lequel est préconisé le sirop (« les sirops antitussifs à base d’opiacés sont naturellement contre-indiqués chez les nourrissons car ils gênent la respiration. »)

« Gare aux contre-indications
Depuis le mois d’avril, mucolytiques, les mucofluidifiants et l’Hélicidine sont contre-indiqués chez le nourrisson.

Ce sont des antitussifs ou des médicaments destinés à fluidifier les sécrétions, qui risquent de provoquer des encombrements bronchiques et de provoquer des surinfections. Les médicaments «terpéniques» (à base de camphre ou d’eucalyptol), pris par la bouche, inhalés, administrés par le nez ou appliqués sur la peau sont contre-indiqués chez les nourrissons et pour les enfants âgés de moins de 30 mois, en raison du risque neurologique, en particulier de convulsions. »

Rester vigilant sur les recommandations
Les suppositoires à base de dérivés terpéniques seront sans doute contre-indiqués chez les enfants de moins de 30 mois prochainement, selon l’Afssaps. L’agence indique par ailleurs que les «sirops antihistaminiques H1 de première génération» (comme le Primalan) utilisés contre la toux seront contre-indiqués chez le nourrisson en mars 2011, de même que le fenspiride (Pneumorel).

« Mais finalement, que faut-il faire si son enfant tousse?
Il faut dédramatiser. La toux est un mécanisme physiologique normal de défense qu’il faut respecter, sauf si elle devient très insomniante. L’Afssaps et la Société française de pédiatrie vont se réunir pour définir des conduites pratiques à tenir. Consulter si la toux se prolonge et/ou s’aggrave ou que d’autres signes apparaissent. »

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : Importants