Nous sommes le Lundi 18 Decembre 2017

Les plantes anti pollution


Le palmier d’arec
Propriétés dépolluantes : Le palmier d’arec absorbe le formaldéhyde, présent dans les rejets des automobiles et dans la fumée du tabac , et le xylène que l’on trouve à l’état naturel dans le pétrole et le goudron.
Atouts : Il permet d’absorber les composés organiques volatils (COV) toxiques émanant des désodorisants , de la fumée de cigarette , des fenêtres en PVC, du papier peint et de la moquette collée.
Où le placer ? : Dans toutes les pièces, surtout celles qui sont fraîchement repeintes…
Entretien : Ce palmier a besoin de la luminosité . Il faut peu l’arroser mais régulièrement et vaporiser son feuillage. La température de la pièce ne doit pas être inférieur à 13 °C.
Prix : A partir de 30 euros en jardinerie.

Le cactus colonnaire
Propriétés dépolluantes : Selon des scientifiques, il absorberait les ondes électromagnétiques !
Atouts : Ce cactus absorbe les ondes émises par le four à micro-ondes , les écrans d’ordinateur ou de télévision , et tous les appareils électroménagers. Il est facile d’entretien et demande peu de soins. Il est assez ‘zen’ de look, en tout cas très tendance.
Où le placer ? : Dans un bureau, au salon et/ou dans la cuisine.
Entretien: Il a besoin de beaucoup de lumière , et doit être si possible placé près d’une fenêtre. Il doit être très peu arrosé.
Prix : A partir de 30 euros en jardinerie.

La fougère
Propriétés dépolluantes : La fougère est réputée absorber le formaldéhyde et le xylène.
Atouts : Elle absorbe les composés organiques volatils toxiques provenant des meubles, des colles, de la peinture… Elle est très efficace, très jolie avec son beau volume vert et demande peu d’entretien.
Où la placer ? : La fougère doit être placée de préférence dans des pièces humides ou en tout cas pas trop sèches. Couloir, salon, cuisine, chambre… En tout cas loin d’une source de chaleur. Attention à ne pas l’exposer aux rayons de soleil, c’est une plante de sous-bois….
Entretien: Il faut bien l’arroser au printemps et en été, mais laisser sécher la terre l’hiver.
Bien penser à la dépoussiérer régulièrement.
Température idéale entre 10 et 20 °C.

Le dragonnier
Propriétés dépolluantes : De son nom latin  » Dracaena  », le dragonnier absorbe le trichloréthylène, le xylène, le toluène (souvent utilisé comme produit industriel ou comme solvant) et le monoxyde de carbone.
Atouts : Le dragonnier lutte contre la plupart des composés organiques volatils de la fumée de cigarette , des peintures, de l’ encre , du chauffe-eau, des parfums d’ambiance, des matériaux de construction…
Où le placer ? : Dans le bureau, la chambre, le salon, bref dans toutes les pièces où l’on fume.
Besoins : Le dragonnier a besoin de peu d’eau mais de pas mal de lumière.
Il faut penser à vaporiser et nettoyer ses feuilles régulièrement, ainsi qu’à retirer les feuilles jaunies
Prix : Environ 20 euros en jardinerie.

Le pothos
Propriétés dépolluantes : Aussi appelé lierre du diable, son efficacité sur le monoxyde de carbone est scientifiquement prouvée. Il absorbe aussi le toluène et le benzène (un hydrocarbure aromatique et un solvant très utilisé).
Atouts : Le pothos débarrasse des COV toxiques produits par la peinture , la cuisinière, la fumée de cigarette , les détergents…
Où le placer ? : N’importe où. Mais attention, sa sève peut irriter la peau.
Entretien : Un endroit ombragé lui convient parfaitement. Il est important de le tailler régulièrement. Température idéale entre 15 et 25 °C.
Prix : Environ 5 euros en jardinerie.

La fleur de lune
Propriétés dépolluantes : La fleur de lune absorbe le trichloréthylène (un solvant très utilisé pour le dégraissage de pièces métalliques ou le nettoyage à sec de vêtements), le benzène, l’ ammoniac , le xylène et le formaldéhyde.
Atouts : Cette plante est dotée d’une grande capacité à filtrer l’air : mastics, colles , vernis, peinture , produits d’entretien, meubles cirés, papiers imprimés, fumée de cigarette … Gros avantage, elle nécessite peu d’entretien.
Où la placer ? : Dans n’importe quelle pièce.
Entretien : Idéalement, cette plante nécessite peu de lumière et beaucoup d’humidité. Température idéale entre 18 et 22 °C.
Prix : Environ 20 euros en jardinerie.

L’aglaonema
Propriétés dépolluantes : Cette plante est efficace contre le formaldéhyde et le benzène.
Atouts : Elle filtre les COV toxiques provenant de la peinture, des produits parfumés. Facile à cultiver, son besoin en lumière est faible…
Où la placer ? : Dans le bureau, le salon ou la salle de bains.
Entretien : L’ aglaonema préfère la pénombre et une atmosphère chaude (entre 15 et 25 °C) et humide. Il faut l’arroser régulièrement, mais de façon modérée.
Prix : Environ 30 euros ans les jardineries.

Le ficus
Propriétés dépolluantes : Appelé aussi caoutchouc ou  »ficus elastica decora », ce ficus serait le « remède » le plus efficace contre le formaldéhyde.
Atouts : Sa croissance est assez lente mais il peut atteindre les 3 mètres en intérieur.
Où le placer ? : Dans la salle de séjour ou dans un grand hall d’entrée.
Entretien : Le ficus a besoin de luminosité, mais ne supporte pas forcément bien la lumière directe susceptible de brûler ses feuilles. Originaire des climats tropicaux, le ficus apprécie les températures allant de 15 à 25 °C.
Prix : Entre 15 et 50 euros selon la taille, en jardinerie.

Le palmier nain
Propriétés dépolluantes : Les palmes de ce petit palmier absorbent l’ammoniac, le xylène et le formaldéhyde (et c’est démontré par la Nasa !).
Atouts : Utile pour lutter contre les émanations de la peinture, des parfums d’ambiance , des produits d’entretien et même du vernis à ongles… Il filtre parfaitement bien l’air pour l’assainir.
Où le placer ? : Dans la salle de bains ou la cuisine.
Entretien : Le palmier nain nécessite une faible luminosité et un peu d’humidité.
En hiver, il faut laisser sécher la surface de sa terre. Température idéale entre 10 et 20 °C.
Prix : Entre 15 et 20 euros en jardinerie.

L’ anthurium
Propriétés dépolluantes : Une des meilleures plantes, selon la Nasa, pour débarrasser l’intérieur des maisons de l’ammoniac !
Atouts : Efficace contre les COV toxiques des produits d’entretien.
Où le placer ? : Là où l’on utilise de l’ammoniac !
Entretien : L’ anthurium aime les endroits ensoleillés pour une longue floraison, et beaucoup d’eau. Pas de variations de température, entre 18 et 22 °C.
Prix : Environ 30 euros en jardinerie.

Le chrysanthème
Propriétés dépolluantes : Absorbe le benzène, le formaldéhyde et l’ammoniac.
Atouts : Le chrysanthème dépollue les hydrocarbures dégagés par des huiles essentielles , les parfums d’ambiance et l’ encens .
Où le placer ? : Dans la journée, sur n’importe quel rebord de fenêtre. La nuit, on peut aussi le laisser dehors, et bien entendu le rentrer l’hiver quand il gèle…
Entretien : Il a besoin de lumière vive et d’un arrosage régulier et abondant.
Prix : Environ 3 euros en jardinerie.

Le lierre ou lierre anglais
Propriétés dépolluantes : Ce lierre est réputé filtrer le formaldéhyde.
Atouts : Il est facile à cultiver, solide et efficace. Il débarrasse des COV toxiques de la fumée de cigarette , des solvants et des feutres…
Où le placer ? : Dans toutes les pièces de la maison !
Entretien : Pas besoin de beaucoup de lumière et d’eau pour le lierre.
Et surtout pas d’excès.
Température idéale entre 15 et 22 °C. On peut le vaporiser contre les attaques d’acariens.
Prix : Entre 15 et 25 euros en jardinerie.

Le gerbera
Propriétés dépolluantes : Le gerbera absorbe le benzène, le trichloréthylène, le formaldéhyde et le toluène.
Atouts : Idéal pour les atmosphères susceptibles de contenir des COV toxiques existants, des huiles essentielles , des parfums d’ambiance et de l’ encens .
Où le placer ? : Partout !
Entretien : Il a grand besoin de lumière et de terreau légèrement humide.
Attention aux parasites : le traiter à l’extérieur et de préférence avec des produits naturels.
Prix : Environ 5 euros en jardinerie.

Le chlorophytum
Propriétés dépolluantes : Efficace contre le monoxyde de carbone, le toluène et le benzène.
Atouts : Très efficace contre le monoxyde de carbone dégagé par les chauffages d’appoint au gaz, les gazinières et les chauffe-eau…
Où le placer ?: Dans le salon ou la salle de bains…
Entretien : Il nécessite d’être exposé à la lumière vive, mais pas au soleil direct.
Il faut l’arroser généreusement l’été et laisser sécher le terreau en hiver. Température autour de 18 °C (il peut résister jusqu’à 8 °C).
Prix : Environ 5 euros en jardinerie.

Le philodendron rouge
Propriétés dépolluantes : Il absorbe le formaldéhyde (c’est la plante la plus efficace dans ce domaine selon la Nasa).
Atouts : Facile à cultiver, le philodendron rouge filtre les COV toxiques des isolants, colles à moquette et papier peint, ou la fumée de cigarette .
Où la placer ? : Au salon ou dans la salle de bains.
Entretien, : Attention à ne pas l’exposer à trop de lumière. Ne pas l’arroser plus l’été que l’hiver et à température entre 15 et 25 °C.
Prix : Environ 25 euros en jardinerie.

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : Exterieur, Interieur