Nous sommes le Dimanche 22 Octobre 2017

Homéopathie: ce qui marche… ou pas!


En cas de troubles digestifs
Elle serait efficace:
contre les lourdeurs digestives, les ballonnements, les difficultés à digérer.
En cas de gastro-entérite, l’homéopathie réduit leur durée.
Elle serait moins efficace:
contre la constipation qui répond à l’homéopathie lorsqu’elle est récente, mais nécessite une consultation si elle devient chronique.
Que prendre?
– Nux Vomica: 5 granules après chaque repas, autant de temps que vous aurez des lourdeurs digestives.
– Robinia 5CH: 5 granules après chaque repas pour les brûlures d’estomac et les lourdeurs digestives.
– Colocynthis 5CH: 5 granules après chaque repas pour les douleurs spasmodiques du côlon.

En cas de rhume, grippe, sinusite, angine
Elle serait efficace:
contre les maladies infectieuses virales courantes et permet de soulager plus vite leurs symptômes.
En traitement de fond (1 dose d’Oscillococcinum par semaine) d’octobre à mars, elle limite leur fréquence.
Elle serait moins efficace:
que les antibiotiques (si surinfection bactérienne).
Que prendre?
-Allium Cepa composé: 5 granules 4 fois/jour en cas de rhume.
-Homeogène 9: 2 comprimés 3 fois/jour pour améliorer les symptômes d’une angine virale débutante. Consultez pour savoir si elle est d’origine virale.
-Oscillococcinum®: 1 dose à répéter toutes les 6 heures pendant 2 jours en cas de grippe.

En cas de toux, bronchite, laryngite, trachéite…
Elle serait efficace:
dans le traitement de la toux , et améliore en appoint les bronchites , laryngites et trachéites .
L’homéopathie renforce d’abord la toux pour l’aider à chasser les sécrétions, puis la stoppe. Le processus est relativement long, mais limite les rechutes.
Elle serait moins efficace:
contre les toux persistantes. Après 5 jours de traitement et sans amélioration, consultez.
L’homéopathie ne remplace pas les antibiotiques en cas de surinfection bactérienne.
Que prendre?
-Sirops Drosetux ou Stodal: 1 cuillère à soupe 3 à 4 fois/jour ou Stodal, 5 granules 4 fois/jour.

En cas de troubles de la ménopause
Elle serait efficace:
contre les bouffées de chaleur, les troubles de la libido, la fatigue et la prise de poids en pré-ménopause ou ménopause.
Elle serait moins efficace:
en prévention de l’ostéoporose. Certes, elle améliore le métabolisme du calcium mais ne remplace pas un traitement hormonal substitutif s’il est prescrit.
Que prendre en cas de bouffées de chaleur:
-Menocynesine: 1 à 2 comprimés, 2 fois/jour. Effets après 15 jours de traitement.
-Sanguinaria 9CH: 5 granules 3 fois/jour à chaque bouffée si joues rouges.
-Lachesis 15CH: 5 granules 3 fois/jour en cas de sueurs et céphalées .

Contre les varices, les jambes lourdes…
Elle serait efficace:
contre l’insuffisance veineuse. Elle a un effet veinotonique et agit sur la fragilité des vaisseaux, les jambes lourdes ou enflées, les varices …
Au stade des varices apparentes et modérées, elle s’inscrit en prévention de l’évolution, mais ne remplace pas les conseils habituels (limiter la station debout…).
Elle serait moins efficace :
contre les varices évoluées. La contention ou la sclérothérapie est nécessaire.
Que prendre?
-Hamamelis composé: 50 gouttes/jour diluées dans 0.5 l d’eau ou 5 granules 3 fois/jour pour les jambes lourdes.
-Vipera 5CH: 5 granules 3 fois/jour. C’est un traitement d’appoint de 3 jours en cas de varices douloureuses. Sans amélioration, consultez.

Contre l’herpès, l’eczéma, le psoriasis
Elle serait efficace:
contre les bosses et contusions. Elle prévient aussi les récidives des mycoses ou de l’ herpès , et s’utilise en complément de médicaments allopathiques classique en cas de crise.
Elle serait moins efficace:
contre les maladies de peau nécessitant un traitement long comme l’ eczéma . Contre le psoriasis , ses effets restent limités.
Un traitement de terrain peut cependant espacer les poussées et diminuer leur intensité.
Que prendre:
-Cicaderma pommade: appliquez 3 fois/jour sur les brûlures, plaies, et bobos. C’est un excellent cicatrisant.
-Arnica: 5 granules 4 fois/jour en cas de bosses, bleus, plaies…

Contre le stress et l’anxiété
Elle fonctionnerait:
contre l’appréhension, les troubles de l’endormissement, palpitations, douleurs abdominales, boules à la gorge… et le stress en général.
Elle est utile en traitement de fond ou ponctuellement face à une situation perturbante.
Elle n’est d’aucun secours: contre la dépression.
Que prendre:
-Sédatif PC®: 2 comprimés 2 fois/jour pendant une semaine lors de troubles anxieux et d’endormissement.
-Zenalia: 1 à 2 comprimés 2 fois/jour en cas de trac, d’appréhension (si événement proche).
-Ignatia 15CH: 5 granules 2 fois/jour en cas de stress
-Gelsenium 15 ou 30CH: 1 dose la veille et le matin de l’événement perturbant.

Contre les infections urinaires
Elle serait efficace:
contre les cystites (infections urinaires) à répétition. A condition, qu’il n’y ait pas d’obstacle sur les voies urinaires (calculs) ou d’anomalie congénitale.
Attention: le traitement homéopathique permet de diminuer et d’espacer les infections en rétablissant l’équilibre interne, mais ne remplace pas une consultation médicale et la prise d’antibiotiques.
Que prendre?
-Sepia 15CH: 1 dose par semaine
-Colibacillinum 15CH: 1 dose par semaine

Contre les allergies
Elle serait efficace:
contre les allergies en général.
L’homéopathie reste très utile pour les rhinites allergiques au pollen et sur consultation, contre les lucites estivales et certaines allergies alimentaires (fraises par exemple).
Elle serait moins efficace:
contre l’asthme. Il faut impérativement consulter. L’homéopathie est utile pour espacer les crises et limiter les surinfections, mais non pour les traiter.
Que prendre pendant la durée d’exposition au pollen:
– Rhinallergy®: 1 comprimé 3 fois/jour
– Histaminium 15CH: 5 granules 2 fois/jour
– Pollens 15CH: 5 granules 1 fois/jour.

L’homéopathie, ça marche… comment?
Du rhume aux troubles circulatoires, l’homéopathie est prescrite soit en prévention en complément de médicaments allopathiques pour limiter les fréquences de maladies chroniques, soit de façon curative.
‘Malgré les études empiriques, globalement, on ne sait pas vraiment comment ça marche, mais ça marche!’, explique le Dr Marijnen, médecin homéopathe au laboratoire Boiron.
Si vous souffrez par exemple d’allergie au pollen, on vous prescrira ‘Pollen’ (dilution de pollen) qui donnera de bons résultats.
Un conseil quand même:
si certains traitements pour les maux courants se prennent en automédication, mieux vaut consulter un spécialiste pour les pathologies plus lourdes.

Que prouvent les études sur l’homéopathie?
Les études qui ont le mérite d’exister sont souvent décriées.
Elles sont en partie financées par des labos, parfois sans respecter les règles scientifiques admises…
De plus, l’autorisation de mise sur la marché (AMM) des médicaments homéopathiques n’est soumise à aucune ‘démonstration d’efficacité’.
Mais les pro-homéopathie rétorquent que c’est une médecine de terrain visant à rééquilibrer l’organisme, non à traiter un symptôme.
On ne pourrait donc utiliser les mêmes méthodes d’évaluation scientifiques.
Difficile de trancher?
Reste que 30% des Français y ont recours, qu’elle est prescrite par des médecins et que, contrairement à de nombreux médicaments déremboursés pour Service Médical Rendu (SMR) insuffisant… elle est toujours prise en charge.


Article paru sur :

lien-sources

Le 05/11/2008 – Sophie Raynaud, journaliste santé et Florence Massin, journaliste santé – Validé par Philippe Marijnen
Mise à jour : Le 13/06/2011 – Lucie Pehlivanian, journaliste santé

Faut-il croire en l’homéopathie?
Plus d’un Français sur deux l’utilise et elle est remboursée à 35%. Elle ne soigne pas tout, mais elle serait efficace contre certains maux. Bouffées de chaleur, baisse de libido, ostéoporose, rhume, grippe, focus sur ce qu’elle soigne… ou pas!

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : Corps