Nous sommes le Lundi 18 Decembre 2017

A force de dire de ma fille quand elle était plus petite (pour plaisanter, n’allez pas porter plainte auprès d’une association !!) qu’elle avait la mémoire d’un poisson rouge quand il s’agissait de lui cacher un jouet ou autre, j’ai quand même vérifié… et contrairement aux idées reçues tendant à faire croire que ces braves bêtes (les poissons, pas les enfants hein…) sont complètement amnésiques, le poisson rouge aurait une mémoire d’approximativement trois mois et serait sensible aux couleurs et aux sons.

Le fait d’avoir donc de la mémoire (je ne vous parle pas de Dory dans Némo, elle, c’est génétique, elle le dit) voudrait dire que ces pauvres êtres (toujours les poissons, suivez un peu…) se rendent compte de leur condition et de leur VDM dans leur bocal !!! (VDM : vous ne connaissez pas ?? Shame on you !!)

« En tous cas le poisson rouge aurait la mémoire de la douleur pendant au moins 24 h et peut être entrainé à garder la mémoire d’un évènement jusqu’à trois mois, d’après une étude réalisée par l’Université de Plymouth. Une étude réalisée ultérieurement à l’université de la Reine de Belfast a confirmé qu’il ressent la douleur et peut apprendre à l’éviter dans un aquarium où il reçoit des décharges électriques dans certains secteurs » (Wikipédia) (Vicieux quand même les chercheurs hein…)

Et en réfléchissant bien, je me souviens (ne faisant pas partie des Carassius auratus) que, lorsqu’on s’approchait de l’aquarium qui était chez mes grands-parents (muni du pot avec leurs paillettes), les poissons y demeurant s’approchaient de nous reconnaissant leur pot préféré… (la couleur du pot en tant cas, pas de nous puisque ce n’était jamais la même personne qui tenait le pot 🙂 )

Donc… CQFD !

A méditer concernant le poisson rouge :

[youtube FhEk9kmdh3c]

A voir et/ou à revoir pour le plaisir :

[youtube GJHwjhdXnbo]

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : Idées reçues, Vie courante