Nous sommes le Lundi 18 Decembre 2017

Ce cordon ombilical (et non pas « ombélical » comme je l’entends trop souvent… Ombilic (communément appelé  nombril) venant du latin classique umbilicus, est généralement le symbole des liens qui unissent la mère et l’enfant.

Bien souvent, une mère « poule » s’entendra dire qu’il faut qu’elle «coupe le cordon» signifiant ainsi qu’il faut qu’elle accepte la séparation et laisse vivre son bambin qui grandit…

Vécu comme le tube alimentant le fœtus avec le sang de la mère, le cordon ombilical ne relie en fait que l’enfant et le placenta… pas l’enfant avec la mère! Ce placenta étant fabriqué par l’embryon après implantation, le placenta n’est pas fabriqué par l’utérus maternel. Le placenta fait l’interface avec la mère. Conclusion, ce fameux cordon relie donc l’enfant à lui même ! Et le sang du cordon est du sang du fœtus : il renferme une grande quantité de cellules souches et pourra alors être utilisé dans le futur pour traiter des enfants ou les membres de leur famille atteints de maladies mortelles (comme la leucémie ou le lymphome). Lorsque le cordon est coupé, s’en suit une procédure de  cicatrisation formant l’ombilic (le nombril, suivez un peu…!). Ces derniers sont donc des cicatrices (et par conséquent indépendants de causes génétiques) ils sont parfois utilisés comme moyen de distinction entre deux jumeaux identiques.

Mais revenons à nos moutons : le cordon ombilical n’est donc pas ce fameux lien qui uni l’enfant à la mère et le fait de « couper le cordon » finalement ne veut pas dire de « lâcher » son enfant et de le laisser vivre « tranquille ». Bref, je vais pouvoir continuer à « embêter » ma fille en lui faisant des câlins, des bisous, à la surveiller, à m’inquiéter pour un oui ou pour un non, à lui interdire de faire des trucs de ouf… sans AUCUN REMORD !!

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : Idées reçues, Vie courante