Nous sommes le Lundi 18 Decembre 2017

De jolis pieds… en parfaite santé



Les gestes quotidiens
Bien sûr, il faut laver ses pieds chaque jour… mais de préférence à l’eau juste tiède, voire froide !
Si la chaleur fragilise la peau, la fraîcheur stimule la circulation sanguine et tonifie les tissus, ce qui concourt à leur bonne santé.
Une douche froide limite également la transpiration . Côté savon, optez pour une formule surgrasse pour préserver le film lipidique qui protège votre épiderme des agents infectieux type mycoses , virus , bactéries .
Attention au séchage :, notamment entre les orteils , où les champignons, qui raffolent de l’humidité, peuvent se développer facilement.
Enfin, pensez à hydrater vos pieds avec un lait ou une crème non grasse pour éviter l’apparition de callosités…
A noter : Évitez les chaussettes en synthétique qui favorisent la macération.

Exfolier : la solution anticallosités
La peau des pieds a tendance à s’épaissir au gré des frottements… d’où l’apparition de corne et autres callosités .
Pour contrer ce phénomène, enlevez les excès de peau en procédant à une exfoliation hebdomadaire !
En pratique : Frottez sous l’eau avec une pierre ponce ou une râpe spécifique toutes les parties du pied où l’ épiderme s’est épaissi. Vous pouvez aussi utiliser en complément un gommage afin d’éliminer l’ensemble des cellules mortes . Pour des résultats optimaux (et avoir des pieds tout doux !), pensez à faire en amont, une fois par mois, un gommage spécial : utilisez une bassine d’eau tiède dans laquelle vous verserez une poignée d’ amidon (en vente en pharmacie) et frottez doucement pendant quelques minutes. Après chaque exfoliation, hydratez vos pieds avec une crème émolliente .

Pensez aux massages
Les massages stimulent la circulation , calment les tensions et procurent une sensation de plaisir par le biais des terminaisons nerveuses qui jalonnent l’épiderme. Vous pouvez vous masser régulièrement sans connaissances techniques, en procédant par effleurage, reptation (avec la pulpe du pouce), friction ou pétrissage. Mais vous pouvez aussi vous offrir de temps en temps une réflexologie plantaire. Pour la médecine chinoise traditionnelle dont est issue cette pratique, les pieds sont la projection de l’organisme. En stimulant certains points, on agirait sur chaque partie du corps à distance. Par exemple, les orteils représenteraient la tête et les glandes endocrines majeures, le côté interne du pied correspondrait à la colonne vertébrale…

Pédicure et podologue : obligatoires !
Certes, la pédicure n’est pas remboursée mais elle est utile !
En pratique, vos ongles doivent être coupés courts, au carré, très légèrement arrondis et dépasser légèrement l’orteil pour limiter tout risque d’incarnation ou d’infection.
Quant au podologue , qui peut-être en partie pris en charge par la CNAM, une visite à son cabinet s’impose au moins une fois par an, sinon plus fréquemment ! Un, pour un bilan complet de l’état des ongles, cors et durillons.
Deux, pour contrôler votre posture sur la voûte plantaire, par empreinte.
Et trois, pour effectuer une surveillance indispensable en cas de diabète , d’ hallux valgus , d’ artérite ou de polynévrite des membres inférieurs.
Enfin, en cas de mycoses , filez consulter votre médecin traitant.

Pied gonflés : quand s’inquiéter ?
Les gonflements désagréables, voire douloureux au niveau des pieds ne sont ni normaux, ni une fatalité !
« Ce symptôme traduit un problème circulatoire veineux ou lymphatique à prendre au sérieux », explique le Dr Ankri, phlébologue.
Il peut être le signe d’une thrombose , ou d’ insuffisance veineuse à un stade avancé.
Les solutions :
– Le port de bas de contention est préconisé. Malgré leur mauvaise réputation, ces bas vendus en pharmacie et pris en partie en charge par la CNAM, sont de plus en plus élégants !
– Le drainage lymphatique manuel ou pneumatique par pressothérapie, chez son kiné.
– Les « phlébotoniques » : médicaments qui ne sont plus remboursés.

Varices des pieds : à traiter !
La varice pathologique se caractérise par un tronc bleu d’une taille supérieure à 3 mm. « On la trouve régulièrement sur la jambe, mais elle doit impérativement faire l’objet d’une consultation », explique le Dr Ankri, phlébologue. Elle peut être à l’origine de thrombose , d’ ulcères , de dermites …
Les solutions :
– Sclérose, phlebectomie ou traitement chirurgical par stripping, petite intervention qui nécessite 24 h d’hospitalisation maximum et environ 3 semaines d’arrêt de travail.
– Phlébotoniques et bas de contention sont efficaces pour soulager les symptômes tels que douleurs ou impatience, gonflements et lourdeurs…
A noter : Chez certaines personnes, sportives ou très maigres, les varices sont en fait de simples veines dilatées sans danger.

Les talons, mauvais pour la santé ?
Évitez les talons de plus de 3 cm. « Ils sont mauvais pour les pieds , le dos , les genoux ! », explique Djamel Bouhabib, podologue. Ils favorisent aussi durillons et orteils rétractés. Si vous y tenez vraiment, changez de chaussures très souvent.
Alternez modèles plats, talons hauts et baskets pour ne pas comprimer les pieds plusieurs jours de suite.
Pour des pieds en parfaite santé :
– Achetez vos chaussures en fin de journée, quand le pied est un peu gonflé, et préférez-les sans couture ni piqûre.
– Privilégiez les matériaux nobles ( cuir ), évitez les matières synthétiques qui favorisent la transpiration et les mycoses .
A l’essayage, le pied doit entrer facilement mais vous devez pouvoir glisser votre index entre la chaussure et l’arrière des chevilles.

Sachez couper vos ongles de pieds
Quand on ne coupe pas bien les ongles de ses pieds , on risque de souffrir d’ ongles incarnés . La méthode pour bien les couper est de ne pas chercher à arrondir l’angle de chaque côté, mais à couper plutôt à angle droit. Sinon, l’ongle repoussant dans les coins a tendance à agresser la peau, entraînant un risque d’inflammation locale.
Pensez aussi à ne jamais échanger vos ciseaux à ongles ou votre coupe-ongle. Cela vous évitera de profiter des mycoses des autres, ou de leur donner les vôtres.

Diabétique : surveillez bien vos pieds !
Les diabétiques sont plus victimes de plaies graves aux pieds que le commun des mortels, d’où la nécessité d’une surveillance accrue au quotidien !
Pourquoi ? Parce que chez chez eux, les plaies s’infectent sans qu’ils en aient conscience… jusqu’à entraîner des amputations (aujourd’hui encore, très fréquentes en France). En cause, l’insensibilité nerveuse liée à la pathologie. En l’absence de douleurs, les coupures et irritations, par exemple, passent alors inaperçues…
Conseils : Bien sécher ses pieds en sortant de la douche, choisir des chaussures adaptées (si possible sans coutures intérieures), et changer, bien sûr, de chaussettes tous les matins.

Faut-il porter des semelles ?
Les semelles orthopédiques sont surtout utiles en cas d’anomalies du relief plantaire. « Mais elles permettent aussi de soulager les appuis douloureux et de lutter contre les pieds gonflés ! », explique Djamel Bouhabib, podologue. Il existe une semelle orthopédique qui contribue à soulager les problèmes circulatoires, grâce à des « micro massages ».
En pratique : Après examen, le podologue peut diagnostiquer avec précision la solution qui vous convient. Ces semelles sont prises en charge en partie par la Sécurité sociale.
Attention : La semelle de chaussure que l’on trouve dans le commerce est un outil de confort. Elle permet d’ajuster la taille de sa chaussure, de parfumer et de limiter la transpiration, mais n’a pas de vertus thérapeutiques !

Article écrit le 27/01/2007 paru sur :

lien-sources

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : Corps, La vie