Nous sommes le Jeudi 19 Octobre 2017

A nous la cure détox !


Une cure détox… C’est « La » solution pour éliminer les toxines accumulées tout au long de l’année au gré des excès et autres pollutions… Une petite cure « dépurative » pour repartir du bon pied, en douceur et en beauté. Panorama des solutions détox les plus efficaces et plan d’attaque sur 4 semaines à base de plantes, de nutriments et d’huiles essentielles. Opération « On se rebooste » !

Out les toxines !


Le principe : éliminer les toxines


Les carences en éléments nutritifs, doublés d’une saturation en toxines, affectent notre corps, notre énergie et nos cellules grises. Elles sont aussi parmi les principales causes de problèmes digestifs et d’une instabilité du taux de sucre dans le sang. Celles-ci entraînent à leur tour fatigue, saute d’humeur et souvent une prise de poids… Beurk !
Pour rebooster l’organisme, il faut donc d’abord stimuler l’élimination des toxines qui encombrent l’appareil digestif (les intestins notamment…). Se purifier de l’intérieur, comme dit la pub… Démonstration.

Opération réduction

Off les graisses, alcool et tabac
Réduire les doses est la première étape essentielle pour soulager l’organisme…
Ensuite, on réduit les graisses animales, viandes, charcuteries beurre, crème, fromage et aussi les viennoiseries qui en contiennent. Elles produisent de l’énergie mais aussi beaucoup de matière dont le corps doit se débarrasser.
Après, on proscrit les sucres raffinés, sodas, bonbons, confitures. Leur afflux massif de glucose dans le sang perturbe la production d’insuline qui favorise à la digestion. L’alcool est donc à proscrire également…
Set inévitablement, on arrête de fumer. Chaque bouffée de cigarette génère des gaz ou de particules nocifs pour la plupart, sans oublier le plomb, l’arsenic ou le cyanure. A l’occasion, on inhale aussi du monoxyde de carbone qui prive l’organisme de son oxygène.

Tri dans le frigo

La détoxe du caddie
Bye bye les toxines, et stop à la junk-food et à la speed-cuisine. Une fois les excès et les mauvaises habitudes mis de côté, on s’attache à adopter une meilleure alimentation. Plus saine…
Au marché ou au supermarket, on n’achète que des aliments riches en vitamine C comme les agrumes, poivrons ou choux, en zinc comme les céréales complètes ou le tofu, en magnésium (légumes, fruits secs…) et en vitamine du groupe B (céréales, levure de bière…).
On privilégie aussi les produits Bio (AB) dans notre caddie : ils contiennent moins de toxiques et plus de micronutriments. Et grâce à eux, on évite les additifs alimentaires (colorants, conservateurs, édulcorants) qui nous « intoxiquent » et que le foie a du mal à éliminer.

Priorité fruits et légumes

Ils sont peu énergétiques, plein de fibres, de vitamines, de minéraux et d’eau ont parfois des vertus diurétiques importantes qui aident les reins à éliminer et l’ail, qui fluidifie le sang et désinfecte les intestins. C’est le cas des asperges, concombres, céleri, agrumes, radis noir, l pissenlit, fenouil et fruits rouges.
D’autres sont fibreux, comme les prunes, pruneaux, figues et les poireaux, très utiles pour relancer un transit intestinal paresseux…
Les rois de la détox sont le chou, riches en vitamine C, l’asperge pour la diurèse, le cresson et la roquette pour la régénération intestinale…

Saveur vapeur

On privilégie la cuisson à la vapeur ou en papillotes pour limiter les matières grasses cuites. Cependant, il ne faut pas se priver complètement d’acides gras qui sont essentiels au bon fonctionnement du corps. On utilisera donc des huiles crues, et notamment celle d’olive ou de noix, pour un simple filet sur les salades ou les poissons en papillotes. On n’hésitera pas non plus à consommer des poissons gras (saumon, thon, sardines) riches en Oméga 3.

De bons petits plats

Mais attention aux protéines, il ne faut en aucun cas abuser de viandes et poissons dans le cadre d’une « cure » détox. Trop de toxines, c’est trop d’urée et d’acide urique qui font travailler les reins à plein régime. Et puis aussi un risque de problèmes intestinaux…
Attention aussi aux plats préparés qui regorgent d’additifs, de colorants, de conservateurs, de pesticides et autre sels qui encrassent dramatiquement l’organisme. Sans compter les graisses et les sucres cachés. Quand on sait qu’en plus ils sont pauvres en vitamines, fibres et minéraux…

Vive l’eau !

Une bonne journée détox commence et se termine avec de l’eau, avec plein de pause d’eau au milieu…
Pour chasser les toxines, il faut les drainer hors de notre organisme. Et pour maximiser la purification de l’organisme, il faut boire, et au moins 1,5 à 2 litre par jour (mais pas plus).
De l’eau plate de préférence, à additionner de produits drainants en phase d’attaque pour garantir une meilleure élimination des déchets.
Out bien entendu l’alcool, mauvais pour le foie et bourré de sucres, le café qui fait monter la tension artérielle, qui oblige l’organisme à fonctionner en surrégime et provoque un supplément de toxines à évacuer.
On lui préférera le thé, diurétique, stimulant et antioxydant, surtout le vert d’ailleurs. Ou encore les tisanes, certaines sont même « sudorifiques » (fleurs de sureau, salsepareille, pulmonaire officinale…), elles aident à l’élimination des toxines par la peau.

Les antis oxydants : oxygène et antioxydants

L’oxygène est indispensable au fonctionnement de notre organisme. Mais il génère naturellement des radicaux libres, substances nocives susceptibles d’endommager nos cellules. Et quand les radicaux libres sont en excès, avec l’âge, la pollution ou le tabac par exemple, le corps est soumis à un « stress oxydatif » qui entraîne un vieillissement prématuré des cellules. Rides, fatigues, dessèchement de la peau ou maladies cardiovasculaires et cancer. Bref, l’oxygène n’est pas à prendre à la légère…
Pour neutraliser ces molécules réactives, la peau fait appel à des composés antioxydants, systèmes enzymatiques ou molécules protectrices tels que les vitamines A, C, E, les poly phénols, le béta-carotène, le glutathion, les oligo-éléments (zinc, cuivre, sélénium, manganèse) dont fruits, légumes et céréales et thé vert sont riches…
Plein de plantes

La détox par les plantes

Pour doper les fonctions des différents organes, et organiser le grand concert de la détox, l’idéal est de se mettre au vert. De s’en remettre plus précisément aux vertus des plantes. En gélules ou mieux, en infusions ou en dilution.
Elles sont nombreuses à avoir des propriétés détox : l’ortho siphon, la piloselle et les queues de cerise, la reine des près, le frêne, l’écorce de bouleau sont diurétiques, le thé vert est drainant et surtout « antioxydant », le fenouil, le pissenlit, le cassis et la bardane favorisent le drainage, la menthe poivrée et la boldo aident au travail du foie, la mauve et la bourdaine stimulent le transit.
A retenir, le chardon-marie, la chicorée et le chrysanthellum sont « hyper » détox.

Le panier détox

Où achetez les produits détox ?
En pharmacie, herboristerie et même dans les rayons spécialisés des supermarchés… Les variétés achetées en pharmacies sont généralement de bonne qualité. Les herboristes, bien que de plus en plus rares, préparent eux-mêmes les plantes et sont, eux aussi, très attachés à leur qualité. En grandes surfaces, on peut trouver 34 plantes « libérées », parfaites pour des tisanes… Mais les contrôles sont moins fréquents.
Enfin, sur Internet, la réglementation est nulle. La qualité n’est donc pas garantie !
Bon à savoir : l’étiquetage doit toujours spécifier le nom latin de la plante c’est-à-dire son genre et son espèce (tilleul : Tilia cordata) et la partie vendue (feuille, fleur).

Le régime citron

Réputé pour favoriser la digestion en favorisant la production de sucs gastriques, le citron a aussi une action sur le foie dont il active la sécrétion biliaire et prépare à la digestion de la journée. Du foie provient notre capacité à éliminer les toxines.. Le citron « aiderait » même à maigrir, la pectine contribuant à une impression de satiété.
Autant dire que le simple citron est à lui seul un détoxifiant puissant, autant qu’il prépare à la détoxification. En citronnade, dans le thé ou sur le poisson : citronnez-vous la vie !

La méthode acide-base

Notre corps a normalement des systèmes de neutralisation des acides qui lui permettent de rétablir leurs équilibres normaux du sang. Il les neutralise en faisant appel à ses réserves, comme par exemple au calcium des os.
Quand le déséquilibre est trop important et chronique, fatigue, douleurs musculaires et articulaires apparaissent. Avec des conséquences non négligeables sur le capital osseux, avec une déminéralisation progressive, notamment chez la femme. L’acidification générale de l’organisme peut entraîner un vieillissement prématuré.
Du coup, on fait attention s’en rien s’interdire : on comble chaque excès acide, du foie de veau, avec un aliment qui l’est trop peu, comme les épinards…
La règle d’or de cette méthode est l’équilibre alimentaire.
Plus d’infos
La méthode acide-base, perdre du poids, ralentir le vieillissement, prévenir les maladies chroniques, par le Docteur Hervé Grosgogeat, éd. Odile Jacob, 21,90 €.

Le régime soupe

Le « régime soupe » est réputé être un vrai « brûle-graisses ». Il s’agit d’une soupe composée de légumes frais, ni mixés, ni moulinés pour être plus rassasiante, et hop ! le corps est vidé de ses substances néfastes.
Complétée d’aliments riches en protéines et très maigres (fromage blanc maigre ou yaourt, poisson, viande maigre) et de fruits (mais en quantités limitées), le résultat se fait sentir rapidement….
Un régime à compléter judicieusement d’un complexe multivitamines pour lutter contre d’éventuelles carences.

Le jeûne

Le jeûne redevient très tendance, seul à la maison le temps d’un week-end ou en séjours groupés… Le jeûne rime désormais avec détox. Le principe est simple, manger un minimum et boire un maximum.
Cependant, l’effort après une carence alimentaire oblige le corps à puiser dans ses réserves de graisse, et cela peut enrayer tout le fonctionnement de l’organisme. Bref, rééquilibrer son alimentation sans se priver s’avère toujours plus efficace, y compris dans le cadre d’une cure détox.

Les probiotiques

Pour bien évacuer les éléments toxiques, on il faut optimiser son transit… D’où la nouvelle tendance du « probiotiques ». Ces bactéries que l’on trouve dans les yaourts, le lait fermenté ou les céréales par exemple.
Elles sont réputées aider à la digestion des fibres et stimuler le système immunitaire. Bon, il faut en avaler au moins 1 milliard par jour (de bactéries, pas de yaourts !) mais il y a probiotiques et probiotiques : attention à sélectionner les meilleurs…

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : A faire, Corps