Nous sommes le Dimanche 22 Octobre 2017

Comment maigrir en dormant ?


On peut perdre jusqu’à 3 kilos !
« En réorganisant notre journée de repas et en dînant léger, nous pouvons perdre pendant la nuit 2 à 3 kilos par mois » explique le Dr Jean-Loup Dervaux.
Pourquoi ?
Parce que le moment de la journée le plus à risque concernant la prise de poids, c’est le soir, lorsque l’organisme se met en mode « réserve énergétique ».
« C’est la période pendant laquelle l’organisme dépense peu de calories et met en réserve celles en surplus.
Nous nous levons tous les matins avec quelques grammes en plus », précise le spécialiste.

Principe 1 : Dîner entre 19 h et 21 h
La meilleure heure pour le repas du soir reste entre 19 h et 20 h, voire 21 h (dernier délai), histoire de sevrer l’organisme de calories durant au moins une dizaine d’heures. Il faut éviter de se coucher durant les deux heures qui suivent le repas. « Les aliments ne pourront pas être correctement digérés si vous dormez immédiatement après le repas. Cela permet aussi de mieux dormir », explique le Dr Jean-Loup Dervaux.
Si la faim vous tenaille autour de 22 h, faites un mini-souper en prenant un yaourt ou fromage blanc 0 % peu ou non sucré et un fruit peu ou non sucré (pomme, prune, abricot).
En plus d’aider à éviter la petite faim de la nuit, c’est une aide psychologique à la modération du dîner.

Principe 2 : Faire des dîners « amaigrissants »
Le repas du soir étant le plus « à risque », il est conseillé de faire un dîner « anti fringale » peu calorique : plat unique chaud ou froid, avec protéines et fibres (coupant l’appétit).
Exemple de menu : 1 portion de 150g de viande ou poisson maigre (poulet sans peau, boeuf maigre, jambon dégraissé, poisson blanc, oeuf) avec des légumes à volonté (chou, salade, haricots verts, concombre, tomates…) et fromage en quantité modérée. Préférez une cuisson en papillote, à l’étouffée, brochettes ou micro-ondes pour limiter les apports en lipides (graisses). Pour varier les plaisirs, remplacez par une soupe de légumes ou salade composée. Au moins 3 soirs par semaine jusqu’à perte du poids désiré, puis à vie pour se stabiliser.

Principe 3 : dormir au moins huit heures
Le manque de sommeil serait soupçonné de participer à l’épidémie d’obésité. Selon Karine Spiegel, chercheuse à l’Inserm, ce manque de sommeil agit sur 2 hormones impliquées dans la régulation du comportement alimentaire : il diminue la sécrétion de leptine (qui induit la satiété) et augmente la sécrétion de ghréline (qui stimule l’appétit). Avec pour conséquence une augmentation de l’appétit et un penchant pour les aliments riches en gras et sucrés. Il n’y a pas de temps de sommeil « normal ». Toutefois, on considère qu’il faut en moyenne 8 heures de repos par nuit.
A noter : En 40 ans, le temps de sommeil est passé de 8h30 à moins de 7h. En cause notamment : la télévision et Internet.

Principe 4 : pas d’excès après 17 h
Pour maigrir en dormant, il faut rééquilibrer ses repas.
Avant midi : Le corps est en mode « grosses dépenses énergétiques ». C’est le moment de manger sucres lents et rapides (4 tartines de pain avec beurre et confiture, 1 yaourt sucré, 1 fruit…), et graisses (150 g de charcuterie…).
A midi : « Dépenses normales » : féculents (1 portion de 150g de riz, pâte, pain…) sans sauce ou avec sauce allégée, 150g de viandes ou poissons semi-gras (porc, mouton, saumon…), 200g de légumes, 1 laitage demi-écrémé (yaourt, crème dessert)
A 16 h : Pause gourmande avec sucres lents : 1 à 2 bananes, 1 sandwich viande maigre et crudités, un yaourt peu sucré avec 40g de pain, 3 à 4 biscottes ou 2 à 3 barres céréalières.
Après 17 h : Attention, mode « réserve ». Il faut limiter ses apports.

Principe 5 : Éteindre la télé au dîner
Selon des recherches menées par l’université de Birmingham en 2008, prendre ses repas devant la télévision ferait grossir.
Le petit écran focaliserait toute l’attention, faisant oublier aux spectateurs ce qu’ils mangent.
Autre influence du téléviseur : il réduirait la perception de satiété, qui conduit à une augmentation des apports énergétiques au cours du repas.
Dînez donc toujours l’écran éteint et ne dépassez pas une vingtaine de minutes à table et en cuisine.
Ainsi, vous ne serez pas tentez de vous resservir ou de grignoter autre chose.

Principe 6 : sortir après le dîner
Prévoyez une promenade digestive d’une demi-heure après le dîner (sortez le chien par exemple).
Marchez de façon soutenue et continue tout en travaillant votre respiration. Elle doit être lente pour bien évacuer le gaz carbonique.
« Cet exercice a un effet de « pyrolyse biologique ».
Ainsi, en surchauffant l’organisme, il évacue les toxines et les calories superflues. Si vous ne pouvez pas sortir, vous pouvez très bien faire du repassage, le ménage… », explique le Dr Jean-Loup Dervaux.
Le plus : Pour augmenter l’élimination, prendre en homéopathie sulfur ou berberis vulgaris en dose 11CH 2 fois par semaine jusqu’à la fin de la période d’amincissement.

Pour limiter les calories
Ne pas se resservir : Pour éviter la « resserve » automatique, utilisez la technique du plateau-repas. Mettez une quantité suffisante dans votre assiette et faites disparaître le plat de la table.
Oubliez le « sauçage » : Le pain plus une sauce grasse augmente la note calorique du repas. Soit vous supprimez la sauce, soit vous évitez de poser la baguette sur la table !
Ne sautez pas de repas : L’organisme augmente alors ses réserves de graisses en prévision d’une insuffisance énergétique. Conséquence : une prise de poids régulière, difficile à contrôler et à corriger.

Crème amincissante la nuit, ça marche ou pas ?
Selon l’association 60 millions de consommateurs, certaines crèmes amincissantes regorgent d’agents (rétinol, caféine…) qui drainent la masse graisseuse et redonnent de la fermeté à la peau.
Toutefois, l’efficacité de ces produits ne dépend pas du moment de leur application, mais du sérieux des actifs qu’ils contiennent.
Quel que soit le timing, un produit minceur n’est efficace que s’il est utilisé quotidiennement, voire deux fois par jour.
A savoir : Il vous faudra beaucoup de rigueur et d’efforts sur 3 à 4 semaines avec des massages de 10 min au moins pour raffermir et perdre en conséquence 1 à 3 cm de tour de cuisse. L’efficacité dépend aussi de l’âge, des variations hormonales et de la localisation de la cellulite.

Sources
– Remerciements au Dr Jean-Loup Dervaux, médecin, ancien assistance des Hôpitaux de Paris, ancien chef de clinique et auteur de l’ouvrage Maigrissez pendant votre sommeil – Ed.Ellébore. – Spiegel K et al. Ann Intern Med du 7 décembre 2004. – Taheri S et al. Plos Medicine du 7 décembre 2004. – Higgs S et Woodward M : Television watching during lunch increases afternoon snack intake of young women. Appetite 2008 – Magazine 60 millions de consommateurs : www.60millions-mag.com – Interview de Lionel de Benetti, directeur de la recherche, laboratoires Clarins. Elle/mars-avril 2009.

Article écrit le 07/10/2009 – Florence Massin, journaliste santé – Validé par Dr Jean-Loup Dervaux, paru sur :

lien-sources

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : Corps