Nous sommes le Jeudi 19 Octobre 2017

Comment avoir de jolies dents blanches !


Les blanchiments dentaires chez le dentiste
Les blanchiments en cabinet sont des procédés chimiques à base de peroxydes d’hydrogène.
Ils éclaircissent la dent durablement (parfois plusieurs années), mais n’éliminent pas les taches.
Mode d’emploi : Ils sont effectués tout ou partie en cabinet.
Précautions : Un bilan bucco-dentaire s’impose avant l’intervention. Caries non soignées, problèmes de gencives , soucis de santé ou tabagisme sont autant de contre-indications .
Attention : fruits foncés, thé, café, vin… doivent être évités durant les traitements et consommés avec modération par la suite.
Mise en garde : Une hypersensibilité au chaud et au froid peut apparaître durant l’intervention. Le traitement ne modifie pas la teinte des facettes, couronnes ou bridges.

Les kits de blanchiment à domicile
Les kits de blanchiment à domicile contiennent, comme ceux des dentistes , des agents de blanchiment ( peroxydes d’hydrogène ).
S’ils sont moins chers, « ils sont aussi moins concentrés et moins efficaces. Ils éclaircissent très légèrement les dents et ne peuvent rien non plus contre les taches », explique le docteur Eric Bonnet, chirurgien dentiste.
Mode d’emploi : On trouve trois types de produits : les bandes adhésives, les gels à appliquer au pinceau et les gouttières jetables à caler sur ses dents.
Précautions : Un bilan bucco-dentaire s’impose avant utilisation. Thé , café , tabac , vin et fruits foncés sont à éviter durant le traitement et après !
Mise en garde : Des gouttières mal adaptées peuvent altérer les gencives.

Microbrasion : l’arme antitaches dentaires
Cette technique permet d’éliminer les taches par une action mécanique. « Elle s’effectue chez le dentiste et ne concerne que les colorations très superficielles.
Elle peut être utilisée en complément d’un blanchiment », explique le docteur Eric Bonnet, chirurgien dentiste.
Mode d’emploi : La microbrasion consiste en une « usure » légère de l’émail, réalisée à l’aide d’une pâte à la fois abrasive et acide.
Précautions : Elle n’est efficace que sur les taches incrustées dans l’émail de la dent et très peu profondes. N’en espérez pas plus !
Mise en garde : Ce procédé ne peut pas être répété. Il peut altérer l’émail de manière irrémédiable.

Les dentifrices blanchissants, efficaces ?
Les dentifrices , gels et autres liquides censés révéler l’éclat de vos dents peuvent, il est vrai, aider à éliminer certaines taches de surface.
En fait, « l’action mécanique du brossage ajoutée à la pâte permet d’éliminer les dépôts de plaque dentaire », explique le Dr Eric Bonnet, chirurgien dentiste.
D’où des dents légèrement plus blanches et, surtout, plus propres !
La plupart des dentifrices contiennent de légers abrasifs (du bicarbonate de soude par exemple) et des agents chimiques, mais ils ne modifient pas la teinte de l’émail.
Mode d’emploi : Ils s’utilisent comme des dentifrices classiques.
Mise en garde : « Pas plus d’une semaine par mois », précise le Dr Eric Bonnet. Un usage intensif peut abîmer les dents.

Dents blanches : le bicarbonate de soude
Il fait partie des blanchissants classiques.
Le bicarbonate de soude peut avoir une légère action mécanique sur la couleur des dents et sur les taches de surface.
Pourquoi ? Parce que ses fines particules, lorsqu’elles sont brossées contre la dent, éliminent en partie la plaque dentaire. Les dentifrices blancheur en contiennent fréquemment.
[strong] Mode d’emploi[/strong] : Tous les jours si vous voulez, pur sur sa brosse à dents !
[strong] Précautions[/strong] : « On peut recourir à ce produit à condition de ne pas le mélanger avec du dentifrice ou tout autre pâte qui pourrait augmenter son action abrasive et abîmer les dents », précise le Dr Eric Bonnet, chirurgien dentiste.

Dents blanches : pensez au détartrage !
Le détartrage , associé à un polissage , peut permettre d’éliminer certaines taches superficielles (thé, café…).
Parce qu’il débarrasse du tartre et évite l’apparition d’une plaque dentaire (dépôt dur et rugueux favorisant la prolifération des bactéries), il rend aux dents un aspect esthétique normal et leur donne un joli coup d’éclat.
Mode d’emploi : Le détartrage doit être effectué en cabinet de dentisterie.
Mise en garde : Il est conseillé de se faire détartrer chaque année, et si besoin tous les six mois. Seul un dentiste peut définir votre réel besoin en fonction de votre denture.

Les aliments qui blanchissent les dents !
Certains aliments comme le céleri , les pommes , les poires et les carottes font énormément saliver.
Or, la salive aide à éliminer les taches et évite par ailleurs le développement des caries. Les chewing-gums sans sucre ont les mêmes bienfaits.
Précautions et mise en garde : Même si certains aliments permettent de conserver de jolies dents, évitez les abus. Veillez à varier vos apports en fruits et légumes quelles que soient leurs propriétés, et gardez à l’esprit que la mastication intensive de chewing-gums peut entraîner des problèmes d’aérophagie.

Les aliments et boissons qui tachent les dents
Si vous voulez conserver des dents blanches , surveillez ce que vous mangez !
Certains aliments peuvent les colorer. C’est simple, tout ce qui est foncé, tout ce qui peut tacher un vêtement en coton (myrtilles, mûres, betteraves…) peut teinter votre émail. Et c’est aussi le cas de boissons : le café et surtout le thé (dont on boit généralement de plus grandes quantités), mais également les sodas et jus de fruits !
Même s’ils sont riches en antioxydants , le vin rouge , le jus de cranberry ou de raisin teintent les dents à la longue.
Précautions et mise en garde : Inutile de faire une croix sur les boissons ou aliments qui tachent, mais pensez à vous brosser les dents ou, au moins, à vous rincer la bouche après en avoir consommé.

Dents : les médicaments qui laissent des traces
Certains médicaments rendent les dents plus sensibles aux colorations.
C’est le cas des antihistaminiques (contre l’ acidité de l’estomac , les démangeaisons , les allergies …), des antipsychotiques ( neuroleptiques ) ou des antihypertenseurs (contre la tension).
Précautions : On ne peut pas toujours éviter certains médicaments. Mais on peut souvent corriger leurs méfaits. Pour y remédier, votre dentiste peut vous proposer un blanchiment, voire un recouvrement partiel.
Mise en garde : N’arrêtez jamais un traitement en cours sans l’avis de votre médecin traitant.

Dents blanches : arrêtez le tabac !
Non seulement le tabac a de graves conséquences sur la santé, mais il favorise aussi l’apparition de taches sur les dents. La nicotine entraîne la survenue de colorations brunes souvent difficiles à éliminer, qui pénètrent l’émail.
Bien sûr, plus on fume longtemps, plus les taches s’incrustent.
Fumer donne par ailleurs mauvaise haleine, favorise les gingivites et augmente les risques de cancers oraux !
Conseils : Si vous souhaitez arrêter, parlez-en à votre médecin, il peut vous aider.
Mise en garde : Si vous optez pour un blanchiment alors que vous fumez, il faudra arrêter la cigarette au moins durant le traitement (les agents de blanchiment multiplient le potentiel cancérigène du tabac).

Brossage : le secret des dents blanches
On parle beaucoup de blanchiment mais, faut-il le rappeler, la stratégie numéro 1 pour afficher un sourire le plus éclatant possible (nous avons tous une teinte naturelle plus ou moins claire), c’est de se brosser les dents efficacement.
« Inutile d’opter pour des dentifrices blanchissants, une formule classique doit suffire avec un brossage régulier et bien approprié » précise le Dr Eric Bonnet, chirurgien dentiste.
Le brossage prévient non seulement l’apparition de taches, mais également le jaunissement .
Mode d’emploi : Un brossage après chaque repas ou collation, minimum 3 minutes, trois fois par jour !

Sources
-« Ufsbd : Union française pour la santé bucco-dentaire »

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : A faire, Consommation, Corps