Nous sommes le Jeudi 19 Octobre 2017

Calmez vos nerfs avec du miel



Le miel a de nombreuses propriétés, en particulier celle d’être un calmant naturel pour les nerfs. Le miel est une substance que les abeilles élaborent avec le nectar des fleurs. Il est également connu pour ses propriétés diurétiques, fortifiantes, laxatives et antibactériennes, entre les multiples bienfaits qu’il produit sur notre organisme. Outre ses vertus nutritives, il faut également lui reconnaître des vertus thérapeutiques, car bien des études ont démontré ses capacités curatives.

Par ailleurs, le miel sert de reconstituant pour l’organisme des personnes convalescentes. Il permet donc de résister aux infections et aide à la guérison. Il stimule l’appétit, régule le transit intestinal et la diurèse, améliore l’état sanguin et renforce le système immunitaire qui est chargé de combattre les infections.

Des vertus calmantes
Le miel a de nombreuses propriétés thérapeutiques. Ainsi, il contient des sucres simples comme le fructose et le glucose, qui passent tous deux rapidement dans le sang. Son importance provient du fait que le glucose est indispensable au bon fonctionnement des neurones. C’est pour cette raison qu’il est conseillé d’en consommer lors de troubles nerveux et lors d’une fatigue physique et psychique. Et comme le glucose est absorbé plus vite que le fructose, il redonne de la vitalité aux muscles tout en évitant les crampes, les contractures et les spasmes. Il permet également de stabiliser le taux de sucre dans le sang.

Pour toutes ces raisons, on recommande sa consommation aux personnes qui ont des problèmes cardiaques, qui ressentent une faibilesse musculaire ou qui souffrent de troubles nerveux. Cette substance riche en flavonoïdes, en enzymes, en caroténoïdes, en phénols et en antioxydants est aussi utilisée par les sportifs. Et en facilitant l’absorption du tryptophane, le miel exerce un effet sédatif et relaxant qui induit le sommeil.

D’autre part, le miel est un calmant de la toux et un expectorant. Il soulage l’irritation de la gorge, les processus bronchiques simples et la sinusite. À tout cela, il faut ajouter sa capacité à soulager la toux chronique lorsqu’on le mélange avec un peu de noisette. Pour le mal de gorge, on l’ajoute à un verre de lait chaud. Cette dernière préparation est aussi conseillée pour faciliter le repos et apporter un effet tranquillisant.

Son utilisation et ses bienfaits
Les principales propriétés du miel proviennent de ses effets anti-inflammatoires, antiseptiques, antibactériens et calmants :

>Il apporte un soulagement aux personnes qui souffrent d’un ulcère à l’estomac ; prendre une cuillère à café de miel à jeun et attendre une heure avant de commencer à manger.
>Le miel mélangé avec un jus de citron calme l’irritation de la gorge, fait baisser la fièvre et apaise la toux.
>Une cuillère à café de miel au moment du petit-déjeuner apporte un supplément d’énergie pour le reste de la journée.
>On peut même soigner avec du miel les brûlures et les blessures grâce à ses capacités antiseptiques. Ainsi, il est cicatrisant, il permet de prévenir les infections et parvient même à accélérer le processus de réparation de la peau ! C’est donc un excellent désinfectant pour les blessures superficielles.
>Il améliore le fonctionnement du système digestif et il est conseillé en cas de constipation.
>Grâce à son action antiseptique, il permet de prévenir les infections.
>Il permet de mieux absorber certains nutriments comme le fer et le calcium. Il contribue à stabiliser la densité osseuse. Il est donc recommandé de le consommer en même temps que d’autres aliments riches en calcium.
>Il est considéré comme un aliment prébiotique de par sa richesse en oligosaccharides (des sucres en chaîne).
>Il contient des antioxydants qui protègent face aux maladies comme le cancer et les maladies neurodégénératives, face au vieillissement (en minimisant les dommages cellulaires que causent les radicaux libres), face aux maladies inflammatoires et aux maladies cérébrales et cardiovasculaires.

Les contre-indications du miel
Certaines contre-indications doivent être prises en compte selon les cas et les quantités administrées. S’il est vrai que le miel est un édulcorant naturel aux multiples bienfaits, il est cependant déconseillé pour les bébés. Les mamans ont souvent recours au miel pour tranquiliser leurs enfants, mais le miel peut favoriser le développement de bactéries sporulées comme les clostridies (Clostridium botulinum) à cause de son acidité.

Ces spores sont des bactéries qui, dans la majeure partie des cas, ne représentent aucun risque pour les adultes qui ont une acidité gastrique suffisante, mais les enfants ont un système digestif qui ne parvient pas à détruire ces spores. La consommation de miel peut donc leur causer un botulisme. De toute façon, il est déconseillé de sucrer les aliments destinés aux bébés même avec d’autres édulcorants artificiels s’ils ont moins de dix-huit mois.

D’autre part, la consommation de miel peut faire augmenter la quantité d’antioxydants qui se trouvent dans le plasma sanguin. Cela peut être un problème, car beaucoup de miels sont pasteurisés. Les procédés industriels utilisés pour éviter la cristallisation du miel, pour éliminer les particules de pollen et pour empêcher la formation de levures sur le miel réduisent l’action des antioxydants à seulement 30% de leur capacité.

D’autres solutions pour contrôler l’irritabilité
Beaucoup de gens montrent des signes d’irritabilité. Cela leur arrive lorsqu’ils ressentent une crainte, de l’incertitude, ou quand ils se retrouvent face à une situation incontrôlable et qu’ils se sentent incapables d’aborder ; ou si ces personnes sentent une pression au sein de leur famille, de leur couple, ou au travail ; survient alors un sentiment de colère.

Il existe d’autres solutions que le miel pour calmer les nerfs, comme de faire travailler sa tête. Ainsi, il deviendra possible à un individu de faire face à des situations imprévues tout en gardant son calme. En conséquence, si l’esprit reste calme, le corps en fera autant et les moments de nervosité ne se reproduiront pas !

Voici d’autres idées que l’on peut mettre en pratique pour garder son calme :

>Prenez une infusion de camomille ou de tilleul.
>Faites des mouvements avec votre corps de façon lente et continue.
>Pratiquez des exercices de respiration en inspirant et en expirant calmement.
>Écoutez de la musique, car c’est une bonne option pour rester calme.
>Un bain chaud détend les muscles et fait baisser la tension.
>On peut aussi compter sans se presser jusqu’à 100, ça marche !
>L’esprit a un grand pouvoir. La visualisation mentale d’un beau paysage apaise les nerfs.
>Une ambiance calme, comme celle d’un coin de nature, procure des sensations apaisantes.
>Écrire sur une feuille les pensées qui nous attristent est un bon moyen de se détendre après le travail.
>La communication peut servir de tranquillisant. Le fait de pouvoir s’épancher auprès de quelqu’un et de lui demander conseil nous permet d’avoir une autre perspective de la situation.


Article paru sur :

lien-sources

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : Corps