Nous sommes le Lundi 18 Decembre 2017

Alerte Info : La pilule Diane® 35 ne doit plus être utilisée comme contraceptif


Le directeur de l’Agence du médicament, Dominique Maraninchi a déclaré ce lundi, sur RTL, qu’il fallait arrêter d’utiliser le traitement anti-acné Diane® 35 (laboratoire Bayer) comme contraceptif.
Il a également indiqué que des décisions allaient être prises dans la semaine au sujet de la prise de ce médicament et de ses génériques, dont la balance bénéfice/risque serait réévaluée depuis un an.
« Nos experts et les gynécologues considèrent que ce n’est pas un bon contraceptif.[…] C’est indiscutablement « actif » dans l’acné « mais il y a d’autres options thérapeutiques », a-t-il expliqué.
Dans un communiqué publié le 27 janvier, l’ANSM confirmait que quatre décès ont été « imputables à une thrombose veineuse liée à Diane® 35 ».
Depuis la commercialisation de ce traitement en 1987,125 autres cas de thrombose ont été notifiés dont 113 thromboses veineuses et 12 thromboses artérielles.
Pour rappel le traitement Diane® 35 est autorisé sur le marché français uniquement dans l’indication anti-acné chez la femme.
Sa composition lui permet de bloquer l’ovulation, d’où sa large prescription comme contraceptif oral.
Mais cet effet n’a fait l’objet d’aucune analyse et donc d’aucune autorisation.
Diane® 35 est autorisée dans 135 pays et commercialisée dans 116 pays.
Le verdict des autorités sanitaires françaises est attendu avec impatience par des milliers de femmes en France.

Article paru sur :

lien-sources

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : Importants