Nous sommes le Jeudi 19 Octobre 2017

15 conseils anti ballonnements


Lourdeurs , gênes digestives , ballonnements ?
Voici 15 conseils naturels pour s’en débarrasser vite et retrouver votre confort !
Conseils validés par le Pr Louis Buscail, gastro-entérologue

Limiter certains produits laitiers
Une forte consommation de produits laitiers peut parfois être à l’origine de ballonnements .
A l’âge adulte, l’activité de l’enzyme LPH (lactase-phlorizin hydrolase), responsable de la bonne digestion du lactose (principal sucre du lait), diminue naturellement.
Résultat : le lactose ingéré n’est plus bien digéré. Une fois arrivé dans le côlon, il fermente et génère des gaz pouvant s’accompagner de ballonnements .
C’est votre cas ?
Diminuez et/ou répartissez votre consommation de laitages dans la journée.
>>> Éviter : les laitages à base de lait entier , les fromages blancs gras, les fromages « trop faits » et à moisissures (roquefort…).
Opter pour : les produits laitiers écrémés ( yaourt , fromage blanc ) et les fromages à pâte cuite ( gruyère , tomme …).
Attention aux fibres !
Parce qu’elles boostent le transit et équilibrent la flore intestinale , les fibres peuvent aider à réduire les ballonnements .
Mais attention, « en cas d’excès [plus de 20 g/j] , il y a fermentation bactérienne importante et donc production de gaz », explique le Pr Louis Buscail, gastro-entérologue.
Par ailleurs, il existe des fibres insolubles et des solubles.
Les premières -sans excès- sont excellentes pour le transit .
Les secondes sont partiellement, voire totalement fermentées.
Résultat : elles entraînent une production excessive de gaz associée à des ballonnements .
Où trouver les fibres insolubles ?
Son de blé , salade , épinards .
Où trouver les fibres solubles ?
Prune , banane , pomme , poire , agrume , haricots secs , lentilles , pois chiches , son d’avoine .
A noter : Les fibres cuites sont plus faciles à digérer
>>> Éviter les boissons gazeuses
Quand on souffre de ballonnements , mieux vaut limiter sa consommation de boissons gazeuses !
Pourquoi ? Parce que leurs gaz encombrent le tube digestif en entraînant une distension des parois de l’estomac et de l’intestin, d’où une sensation de pesanteur abdominale accompagnée d’un gonflement.
Attention : « Si vous vous sentez ballonné mais gardez le ventre plat, seule doit être mise en cause une sensibilité de votre tube digestif », précise le Pr Philippe Ducrotté, gastro-entérologue. Dans ce cas, réduire voire supprimer sa consommation de boissons gazeuses a généralement peu d’effet.
>>> Les aliments à surveiller
La fermentation de certains aliments dans le tube digestif entraîne fréquemment des ballonnements .
Comme l’explique le Pr Louis Buscail, gastro-entérologue : « La production de gaz est surtout provoquée par les hydrates de carbone et certains aliments servant de substrat à une fermentation bactérienne. »
C’est le cas des haricots blancs , des choux , des topinambours , des pois chiches , du pain ( son d’avoine , orge , seigle), des pruneaux , des figues , des dattes , du jus de pomme ou encore du jus de prune . Mieux vaut donc limiter leur consommation si vous êtes sujet aux ballonnements .
Astuce : Pour les légumes secs , procéder à un trempage dans l’eau pendant quelques heures avant de les faire cuire : cela réduit le risque de ballonnements.

Les aliments anti ballonnements
Parce qu’ils ont une fermentation faible ou favorisent l’expulsion des gaz intestinaux , certains aliments réduisent le risque de ballonnements !
Légumes : artichaut , fenouil , gingembre , avocat , asperge , laitue .
Fruits : papaye , ananas , cerise , raisin , fraise , framboise , ananas , melon , kiwi .
Viandes : viande rouge , volaille , œufs .
Féculents et céréales : riz brun, boulgour , quinoa , seigle , maïs entier, épeautre .

Astuce : Ajouter du cumin , de la coriandre , de l’ aneth ou encore de la cannelle à votre alimentation et vous réduirez vos ballonnements !

Les tisanes qui soignent
Parce qu’elles améliorent le transit ou favorisent l’expulsion des gaz résultant de la fermentation intestinale, certaines plantes luttent efficacement contre les ballonnements . Le Dr Bérangère Arnal-Schnebelen, phytothérapeute, conseille :
Anis vert ou thym vulgaire : 1 sachet-dose pour 20 cl d’eau bouillante. Infuser 5 min. 1 tasse après chaque repas.
Mélisse : 5 g de feuilles séchées pour 1 litre d’eau bouillante. Infuser 10 min. 1 tasse midi et soir après les repas.
Menthe poivrée : 1 cuillère à soupe de feuilles séchées pour 15 cl d’eau bouillante. Infuser 10 min. 1 tasse après chaque repas.
Romarin : 1 cuillère à café de plante séchée pour une tasse d’eau bouillante. Infuser 10 min. 1 tasse après chaque repas.
Si les symptômes persistent, consultez un médecin.


Les granulés de charbon inefficaces ?
Parce qu’il lutterait contre les ballonnements en absorbant les gaz intestinaux, le charbon végétal est un remède naturel très souvent proposé en pharmacies et parapharmacies.
Pourtant, selon le Pr Philippe Ducrotté, gastro-entérologue : « La plupart des études sont négatives sur ses bienfaits. Son utilité demande encore à être documentée. »
Un avis que partage le Pr Louis Buscail, gastro-entérologue : « L’efficacité du charbon dans l’absorption des gaz n’a pas été démontrée de façon réelle et l’effet de soulagement n’est pas constant. »
En clair : on peut l’essayer mais si les symptômes persistent plus de 48 h, mieux vaut consulter un médecin.

Limiter ses apports en fructose
Le fructose est un sucre largement présent dans notre alimentation quotidienne.
Mais il augmente la production de gaz hydrogène , donc la sensation de ballonnements .
Selon une étude américaine (2003), 75 % des 183 participants aux recherches ont souffert de gênes après avoir bu une solution riche en fructose . De plus, l’haleine de 90 % d’entre eux contenait une concentration élevée d’ hydrogène , preuve que le fructose était mal absorbé par le corps.
Les aliments riches en fructose : miel , confiture , caramel liquide, barre chocolatée , sirop aux fruits , raisins secs , pâte de fruit .
Attention : Les fruits sont naturellement riches en fructose . Même si on souffre de ballonnements , il ne faut pas les bannir car ils contiennent des vitamines , minéraux ou antioxydants .

Bien mastiquer ses aliments
Pourquoi ?
Parce que le fait de mâcher permet de transformer la nourriture en particules alimentaires qui sont ensuite prises dans la salive.
L’estomac travaille moins, la digestion est simplifiée et du coup, le risque de ballonnement diminué !
De même, il est conseillé de ne pas manger trop vite car cela augmente l’ingestion d’air et cela fait gonfler !
Conseil : prendre au moins 20 minutes pour manger.

Les probiotiques , efficaces ?
Contenus dans certains yaourts ou sous forme de complément alimentaire , les probiotiques (composés bactériens) sont censés soigner les troubles intestinaux , dont les ballonnements . Cependant, leurs bienfaits ne semblent pas démontrés…
« Selon les études, l’ensemble des probiotiques améliorent les ballonnements mais on ne sait pas lesquels fonctionnent et dans quels cas », explique le Pr Philippe Ducrotté, gastro-entérologue. Pour Pr Louis Buscail, gastro-entérologue : « Ils seraient intéressants dans la prévention des perturbations intestinales liées aux antibiotiques ou rencontrées au cours des maladies inflammatoires de l’intestin, mais leur efficacité n’est pas prouvée dans le traitement des ballonnements. »
Si les symptômes persistent plus de 48 h, consulter un médecin

Les solutions homéopathiques
Certains remèdes homéopathiques seraient efficaces contre les ballonnements.
Le Dr Albert-Claude Quemoun, pharmacien et spécialiste de l’homéopathie, conseille :
Ballonnement au-dessous du nombril dès le début du repas ou entre 16 et 20 h : Lycopodium 5CH
Ballonnement au-dessus du nombril : Carbo vegetalis 5CH
Ballonnement de tout le ventre : China Rubra 5CH
Posologie : 2 à 3 granules de préférence ½ heure avant le repas ou une heure après, 3 à 4 fois par jour.
A noter : Le traitement doit être arrêté quand les ballonnements disparaissent.


Les huiles essentielles qui soulagent
Contre les ballonnements dus à une présence excessive de gaz, essayez les huiles essentielles d’ estragon , de basilic , de carvi , de coriandre ou de menthe poivrée !
Toutes reconnues pour leurs propriétés antispasmodiques , elles ont en plus l’avantage pour certaines ( basilic , carvi et coriandre ) de favoriser l’expulsion des gaz résultant de la fermentation intestinale !
>>> Comment les utiliser selon Danièle Festy, pharmacienne et auteur de  »Ma bible des huiles essentielles » :
Mélanger 1 goutte d’HE d’estragon ou de basilic + 1 goutte d’HE de carvi + 1 goutte d’HE de coriandre + 1 goutte d’HE de menthe poivrée + une demi-cuillère à café d’huile végétale de calophylle.
Masser ventre et estomac toutes les 2-3 heures jusqu’à amélioration complète.
Si les symptômes persistent plus de 48 h, consulter un médecin.

Gare au stress !
Chez beaucoup de personnes, le stress est associé à des ballonnements .
Cause réelle ou pas ?
« Oui. Le stress a un effet objectif sur le tube digestif en le rendant anormalement sensible au gaz et en induisant ainsi une sensation de ballonnement », répond le Pr Philippe Ducrotté, gastro-entérologue.
De plus, le stress provoque des contractions anarchiques des intestins, ce qui gêne l’évacuation de ces gaz et aggrave le phénomène de ballonnement.
Conclusion : yoga , massages , balades en vélo… trouvez vite une solution pour vous détendre !


Chewing-gum : à risque !
Attention au chewing-gum !
Plus on mâche, plus on ingère en excès de l’air dans le tube digestif, plus on distend l’intestin et l’estomac, et plus le ventre gonfle !
On parle d’ailleurs d’ aérophagie pour caractériser ce trouble digestif.
De plus, les chewing-gums contiennent en grande majorité du sorbitol, « un sucre dont la mauvaise absorption pourrait entraîner un excès de gaz avec sensation de ballonnement », explique le Pr Philippe Ducrotté, gastro-entérologue.

Les bons gestes à table
Vous avez des ballonnements après le repas ? Voici quelques astuces pour leur dire adieu !
– Eviter de boire trop d’eau. « Cela peut accélérer la motricité intestinale et provoquer une sensation de ballonnement », explique le Pr Louis Buscail, gastro-entérologue.
– Eviter de parler pendant que vous mangez. L’excédent d’air ingéré dans le système digestif entraîne des ballonnements.
– Ne pas manger trop chaud, ni trop froid. On a alors tendance à manger plus rapidement, donc à avaler plus d’air que nécessaire.

Différents types de ballonnements !
Pour beaucoup d’entre nous, le « ballonnement » se caractérise par une sensation de gonflement au niveau du ventre souvent lié à des gaz.
Ce n’est pas toujours le cas !
« Certaines personnes sont ballonnées en raison d’une sensibilité digestive et gardent un ventre plat.
D’autres ont un ventre gonflé, ce qui peut traduire un dysfonctionnement des muscles abdominaux [ils se relâchent au lieu de se contracter.
Les gaz entraînent une distension] », explique le Pr Philippe Ducrotté, gastro-entérologue.
« Il y a aussi la fausse sensation de ballonnement ressentie après une prise de poids rapide. » Il n’est pas toujours facile d’identifier la cause des gênes digestives.
Si elles persistent plus de 48 h malgré l’application de conseils hygiéno-diététiques, consulter.


Sources
– Société nationale française de gastro-entérologie
Association française de formation médicale continue en Hépato gastro-entérologie
– Institut français de la nutrition
– Conseil européen de l’information sur l’alimentation
– Phytothérapie la santé par les plantes, Vidal, Selection du Reader’s Digest, 2007
– 100 réflexes homéopathie, Dr Albert-Claude Quemoun, ed.Leduc.S, 2007
– Ma bible des huiles essentielles, Danièle Festy, ed.Leduc.S, 2007
– Le guide de l’alimentation équilibrée, Vidal, 2008
– Azpiroz F, Malagelada JR. Abdominal bloating. Gastroenterology 2005 ; 129 : 1060-78.
– Choi YK, Johlin FC Jr, Summers RW, Jackson M, Rao SS. Fructose intolerance : an under-recognized problem.Am J Gastroenterol 2003 Jun ;98(6):1348-53. [Consulté le 15 juillet 2003] .

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : A faire, Corps, Importants