Nous sommes le Vendredi 20 Octobre 2017

10 solutions pour adoucir les peaux sèches !


Du lait au quotidien !
Comme tous les soins hydratants , le lait facilite la reconstruction de la barrière cutanée, en retenant l’eau de l’ épiderme .
Il est utile quel que soit le degré de sécheresse cutanée .
En cas d’épiderme très sec, il faut opter pour un lait nutritif , riche en céramides ( acides gras ).
Fréquence d’application : tous les jours, au moins une fois, après la douche, voir matin et soir.
Sur quelle(s) partie(s) du corps ? En massage (pour une pénétration rapide) sur les cuisses, les jambes et la taille (les zones les plus sèches).
Nos trucs : pour un résultat encore plus rapide, appliquez le lait sur une peau encore humide. S’il a du mal à pénétrer, tamponnez avec une serviette.

Le bon usage de la crème hydratante
En déposant un film gras sur la peau, la crème hydratante empêche l’eau des tissus de s’évaporer.
Elle évite ainsi la déshydratation . Elle est utile seule ou en complément d’un lait corporel ou d’une émulsion (huile).
En cas de peau très sèche, utilisez des produits à base d’urée (agent naturel retenant l’eau), riches en céramides (acides gras).
Fréquence d’application : matin et soir de préférence après la douche.
Sur quelle(s) partie(s) du corps ? On peut appliquer une crème hydratante spécial corps sur le visage, et vice-versa.
Attention : une formule trop grasse peut entraîner de l’acné.
Notre truc : si vous avez une tendance à l’eczéma, évitez les allergisants (parfum, anoline…).

Les huiles : en complément !
Riches en acides gras essentiels, certaines huiles favorisent la réhydratation .
Misez sur celles d’avocat, d’arganier, d’onagre, de bourrache et de germe de blé. Cette dernière contient en plus de la vitamine E, un antioxydant qui protège les tissus du vieillissement.
Fréquence d’application ou prises : en émulsion, tous les jours sur une peau humide ou sèche. Par voie orale : 1 ou 2 gélules d’onagre (500 mg) par jour au cours du repas, 1 gélule de bourrache (150 mg) deux fois par jour avant les repas, et 1 à 2 gélules de germe de blé (300 mg) matin et soir.
Notre truc : appliquez tous les jours 2 gouttes d’huiles essentielles de céleri ou de niaouli dans 1 cuillère à café d’huile végétale.

Bien choisir son savon
En contact quotidien avec la peau, les gels douche sont souvent responsables de sécheresse cutanée.
Il faut bien les choisir ! Privilégiez les produits surgras : ils contiennent des substances hydratantes (glycérine, beurre de karité) qui retiennent l’eau.
Et bannissez les savons antibactériens ou les gammes parfumées qui assèchent (elles sont riches en alcool).
Fréquence d’application : se doucher quotidiennement n’est pas une obligation ! Vous pouvez laisser votre peau souffler durant 48h…
Notre truc : évitez de savonner à chaque douche les zones du corps les plus à risque (buste, dos, jambe).

Pas de bain !
Quand on veut garder une belle peau… « Il ne faut pas prendre de bain ! », précise le Dr Joelle Sebaoun, dermatologue.
Pourquoi ? Parce que le corps reste forcément immergé longtemps dans l’eau.
Or, l’eau agresse la barrière cutanée !
Mieux vaut se contenter de la douche… Même si, là aussi, il n’est pas conseillé d’en abuser.
La bonne fréquence : même s’il faut se laver tous les jours, la toilette complète du corps ne peut être que tous les deux jours (pas plus de dix minutes) et… plus de bain, si possible !
Notre truc : évitez l’eau trop chaude. Elle favorise la sécheresse cutanée car elle dilue le sébum (substance grasse) qui protège la peau.

Boire de l’eau !
Bien hydrater sa peau c’est aussi et surtout l’hydrater de l’intérieur !
Il faut boire au minimum un litre et demi d’eau par jour. Pensez aux tisanes, à la soupe, aux citronnades…
La bonne fréquence : tâchez de boire tout au long de la journée. De cette manière, vos apports hydriques seront continus.
Notre truc : attention à ne pas trop consommer de café, de thé et de boissons gazeuses à base de caféine. Ces boissons étant diurétiques, elles déshydratent plus qu’elles n’hydratent !

Misez sur les oméga 3 !
Pour lutter contre une peau sèche, il faut privilégier les aliments à base de vitamines et d’ acides gras essentiels ( oméga 3 , oméga 6 ). Vous en trouverez dans tous les poissons , mais surtout dans les poissons gras ( hareng , sardine et saumon ). Il y en a également dans les fruits , les légumes , les soupes et potages , les jus de carottes , de tomates , les cocktails de fruits frais et les céréales !
A quelle fréquence en consommer ? Tous les jours !
Notre truc : du côté des huiles, utilisez de préférence des huiles végétales de colza et de noix , plus riches en oméga 3 .

Les solutions homéo
Plusieurs traitements homéopathiques permettent de lutter contre la sécheresse cutanée. Les homéopathes prescrivent le plus souvent : Natrum Muriaticum (7 ou 9 CH), le Bryonia (5 CH), et l’ Aluminia (5 CH).
Pour Albert Claude Quemoun, docteur en pharmacie et président de l’Institut homéopathique scientifique : le premier est « surtout un traitement de fond ».
Les deux autres sont des traitements symptomatiques.
La fréquence des prises : plusieurs fois par jour selon les traitements.
A noter, ces remèdes peuvent être interrompus dès que la sécheresse s’estompe.

Les traitements hormonaux
A partir de la ménopause , le taux d’hormones chute et entraîne une déshydratation cutanée.
Pour pallier cette carence hormonale, un traitement à base d’œstrogènes peut être prescrit.
Son but : améliorer l’hydratation et assouplir la peau.
Mais attention : les traitements hormonaux substitutifs de la ménopause (THS/THM) font l’objet de controverses dans le milieu médical.
Certaines études démontrent qu’ils sont responsables d’une augmentation du risque de cancer et d’ accidents vasculaires .
Le Dr Agnès Gadroy recommande pour sa part de ne pas « utiliser le traitement hormonal si la sécheresse cutanée liée à la ménopause ne s’accompagne d’aucun autre symptôme vraiment gênant (bouffées de chaleur par exemple…) ».

Se protéger du soleil
Le soleil est l’un des pires ennemis de la peau ! Pour éviter qu’il ne l’abîme et la dessèche, prenez certaines précautions. Un, ne vous exposez jamais entre 10 et 16 heures. Deux, ne vous savonnez qu’une fois même si vous prenez plusieurs douches par jour pour vous rafraîchir… Trois, rincez-vous après chaque baignade en mer ou en piscine : le sel et le chlore accentuent le dessèchement cutané. Enfin, optez pour une crème solaire qui soit aussi hydratante et utilisez-la sur une peau propre.

Sources
Article paru sur :

lien-sources

Le 08/02/2008 à 01:00 – Aurélie Blaize, journaliste santé – Validé par Dr Jean-Pierre Rageau, médecin généraliste

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : A faire, Corps