Nous sommes le Jeudi 19 Octobre 2017

Validé par le Dr Marie-Pierre Hill-Sylvestre, dermatologue

Certains aliments nous rendent belles ! Kiwi, goyave, cassis, chou, lin, saumon ou thé vert améliorent l’élasticité cutanée, ralentissent la formation des rides ou donnent de l’éclat ! Les produits à mettre de toute urgence au menu !

La vitamine C

Riches en eau, en vitamine C, en bêta-carotène et en antioxydants, les fruits contribuent à l’éclat et à l’élasticité de la peau. La vitamine C plus particulièrement stimule la synthèse du collagène dans l’épiderme, améliore la microcirculation, prévient les dégâts du soleil et répare les effets du stress.
Lesquels : la vitamine C est présente dans tous les fruits, mais plus particulièrement dans les agrumes, le kiwi, la goyave, la papaye, la mangue, le cassis et les fruits rouges.
Comment : plusieurs fois/jour. Faites régulièrement une journée « fruit » pour vous recharger en vitamines sans que leur absorption ne soit entravée par d’autres aliments. Ajouter avocats, pruneaux ou noix pour « caler » la faim.

Les huiles riches en oméga 3

Les huiles riches en oméga-3 favorisent l’entretien et le renouvellement des cellules. Cet acide gras essentiel protège la peau, stoppe les processus de dommages cellulaires dus au soleil, rend notre peau plus résistante, améliore son élasticité et aide à ralentir la formation des rides.
Lesquelles : huiles de colza, noix, lin ou caméline (plante annuelle).
Attention : Fragiles, les oméga-3 de ces huiles sont neutralisés en cas d’excès d’oméga-6. Or ces derniers sont présents à fortes doses dans les huiles de tournesol, raisin, arachide, maïs, carthame. Limitez leur apport.
Consommation : 2 à 3 cuillères à soupe/jour de préférence crues. A noter : l’huile de colza peut chauffer et servir à la cuisson.

Les aliments à IG bas

Plus un aliment entraîne rapidement la sécrétion d’insuline (hormone), plus son indice glycémique (capacité à élever le taux de sucre dans le sang) est dit « élevé ». Or plus l’IG est important, plus c’est mauvais pour la peau. Pourquoi ? Parce que la hausse du glucose sanguin, provoque la glycation. Un phénomène naturel du vieillissement du collagène.
Evitez : pain blanc, pâtes, riz blanc, pâtisseries, sucre, confitures, barres chocolatées… Tous ces produits contiennent des sucres rapides donc présentent un IG élevé.
Privilégiez : pâtes, riz complet, lentilles, quinoa, chocolat noir à IG bas
Sachez-le : Plus les aliments sont fermes (pâtes, pommes de terre…), plus ils sont longs à digérer, et plus leur IG est bas.

Les nutriments alcalins

Lors de la digestion, les aliments génèrent des substances basiques et/ou acides. Pour fonctionner correctement et éviter le vieillissement de la peau, notre corps a besoin d’un Ph constant autour de 7 (équilibre acide-base).
Consommation : adoptez le 70/30 à chaque repas, 70% d’aliments alcalinisants (légumes et fruits frais ou peu transformés) pour 30% d’aliments acidifiants (viande, oeuf, fromage, pain, farine, pâte, alimentation industrielle…).
Une astuce : marier l’aliment acide à son « compensateur ». Du poulet avec des légumes, des pâtes aux tomates, un fromage avec des figues sèches…

Chou, légumes à feuilles vertes

Les légumes à feuilles vertes, en plus de maintenir le bon état de la peau par leur apport en vitamines, antioxydants et minéraux, sont indispensables à la santé de notre tube digestif. Toute perturbation des intestins retentit en effet, à terme sur l’aspect du teint et sa qualité.
Consommation : chou, blettes, épinards, brocoli, radis, pourpier, cresson, navet, aromates (persil, basilic, origan, menthe, romarin, laurier, thym, cerfeuil…). Préférez les crus si possible avec un peu d’huile d’olive ou de colza pour favoriser l’assimilation des antioxydants. Pour les cuire, choisissez la vapeur. 3 à 4 fois par semaine.

Des poissons gras !

Saumon, maquereau, hareng, sardine, anchois, anguille contiennent en grandes quantités des omégas 3, l’un des plus puissants anti-inflammatoires naturels, qui agit directement sur la structure du collagène. Cet acide gras protège la peau, stoppe les processus de dommages cellulaires dus au soleil, améliore son élasticité et aide à ralentir la formation des rides. Autre atout : leur richesse en vitamine A, indispensable à une bonne protection de la peau.
Consommation : 150g 2 à 3 fois par semaine, en marinade, poché ou à la vapeur. En général, préférez-le frais car les omégas 3 sont sensibles à l’oxydation. Mais vous pouvez aussi le consommer fumé, surgelé ou en conserve (nature, à l’huile de colza ou d’olive). Le plus efficace restant de les choisir sauvages !

Les graines de lin

Selon les nutritionnistes, les graines de lin renferment en grandes quantités des oméga-3, qui favorisent la fabrication du collagène, protègent la peau des dommages cellulaires dus au soleil, améliorent son élasticité et préviennent les rides.
Consommation : Moudre (pour une meilleure assimilation des oméga-3) tous les jours 2 à 3 cuillères à café de graines de lin dont vous saupoudrerez vos salades de fruits, salades, plats, soupes. Vous pouvez aussi l’associer à la farine de blé ou autre et en faire des pâtes. A conserver au frais.
Pensez-y : Choisissez de préférence des oeufs et viandes d’animaux nourris avec graines de lin (filière Bleu-blanc-coeur), riches en oméga-3.

Les algues

Crues ou cuites, les algues regorgent de sels minéraux et d’oligoéléments : iode, fer, magnésium, calcium, phosphore, sélénium… Une seule cuillerée à soupe quotidienne d’algues donne à l’organisme tous les micronutriments indispensables à un bon métabolisme. Et leur richesse en antioxydants protège la peau du vieillissement.
Consommation : 1 c. à s./jour de wakamé, nori, kombu, dulse, laitue de mer… sous forme de paillettes dans les vinaigrettes, pour assaisonner les plats de légumes, de viandes, poissons ou renforcer la saveur d’un potage.
Où les trouver : en magasins bios et diététiques.
Evitez : de les ramasser sur la plage, elles peuvent contenir des polluants (métaux lourds, mazout…).

Le thé vert

Le thé vert contient d’importantes quantités d’antioxydants (polyphénols et flavonoïdes) qui favorise la régénération cellulaire de l’intérieur, protège la peau et la rend moins vulnérable aux agressions de l’environnement. Selon une étude américaine en 2003, le thé vert aiderait même à atténuer les rides et à favoriser la guérison du psoriasis et de l’acné rosacée.
Consommation : 3 à 4 tasses par jour. 85 % des antioxydants du thé sont libérés dans les 3 à 5 premières minutes d’infusion. Après une simple tasse de thé, l’organisme bénéficie d’une forte activité antioxydante dans les deux ou trois heures qui suivent. Pensez aussi à boire suffisamment d’eau, 1,5l par jour, pour assurer une bonne hydratation de la peau.

Sources
– « Green Tea Polyphenols Induce Differentiation and Proliferation in Epidermal Keratinocytes ». Hsu SD – J Pharmacol Exp Ther 2003 Mar 27
– Remerciements au Dr Marie-Pierre Hill-Sylvestre, dermatologue à Nice, et auteur de l’ouvrage très pratique et documenté « La diététique anti-ride ». Ed. Thierry Souccar

Remonter en haut de la page

Retour à la catégorie initiale : A faire, Corps